Accident mortel de quad: La mairie de Roubaix en appelle aux familles des jeunes

SECURITE ROUTIERE La municipalité est impuissante pour bannir des engins des rues de la ville…

Mikael Libert

— 

La mairie de Roubaix veut bannir les quads de ses rues (illustration).
La mairie de Roubaix veut bannir les quads de ses rues (illustration). — AFP

« Stop aux quads ». Samedi, la mairie de Roubaix, dans le Nord, a publié un communiqué suite à la mort d’un jeune homme dans un accident de quad, vendredi. Le maire de la commune, Guillaume Delbar, en appelle aux citoyens pour éradiquer la présence de ces engins dans les rues.

Le troisième en un mois

Vendredi après-midi, deux jeunes gens qui circulaient sur un quad, rue Rollin, à Roubaix, ont eu un accident. Selon la police, le pilote a perdu le contrôle de son engin avant de percuter un terre-plein. Les pompiers ont constaté que l’un des deux jeunes était mort sur place à leur arrivée. L’autre a été transporté dans un état grave au centre hospitalier de Roubaix.

Selon la mairie, cet accident « est déjà le troisième accident grave en ce mois de mars impliquant des engins motorisés ». Elle rappelle celui de lundi qui a coûté la vie à un jeune homme de 20 ans circulant sans casque sur une moto volée.

Appel aux proches

Mais la municipalité semble impuissante pour venir à bout de sa bête noire. Prévention, contrôles, verbalisation, encadrement des cortèges de mariages… « Tout cela ne peut remplacer la vigilance des proches des détenteurs de quads, motos et scooters », peut-on lire dans le communiqué.

Ainsi le maire, Guillaume Delbar, demande aux parents des jeunes possesseurs d’engins « à les inciter à renoncer à les utiliser » ou, au moins, à leur « rappeler que le port du casque peut sauver leur vie ». L’élu invite, par ailleurs, ses administrés « qui ont connaissance d’engins illicites à saisir […] la Police nationale ».