VIDEO Lille: La résistance aux antibiotiques, ce n'est plus automatique

SANTE Des chercheurs lillois viennent d'inventer un prototype de médicament capable de supprimer la résistance bactérienne à un antibiotique contre la tuberculose...

Gilles Durand
— 
Illustration d'une consultation chez un médecin généraliste
Illustration d'une consultation chez un médecin généraliste — V. WARTNER / 20 MINUTES

C’est une nouvelle voie dans la lutte contre la résistance aux antibiotiques. Une équipe de chercheurs de Lille vient de trouver une molécule (SMARt-420*) capable de renforcer l’efficacité d’un antibiotique utilisé pour traiter de la tuberculose. Leurs travaux sont publiés dans la revue Science, ce vendredi.

Un des plus grands progrès médicaux

Les antibiotiques, qui sont considérés comme l’un des plus grands progrès médicaux du XXe siècle, sont de plus en plus confrontés aux problèmes de résistance des bactéries, notamment celles de la tuberculose.

« En 2016, parmi les 10 millions de nouveaux cas de tuberculose déclarés dans le monde, 50.000 étaient considérés comme multirésistants aux antibiotiques, provoquant dans cette population, la mort de près d’un malade sur deux », souligne un communiqué commun de  l’Institut Pasteur de Lille, de l’Inserm, du CNRS et de l’université de Lille.

Les chercheurs lillois ont donc travaillé sur le bacille tuberculeux avec des souris pour montrer qu’il était possible de le contraindre à cesser d’être résistant. Avec la combinaison de la molécule SMARt-420, ce bacille revient à un état de complète sensibilité à l’antibiotique.

La fabrication d’un candidat médicament

Les équipes lilloises se penchent aussi sur d’autres infections bactériennes dont les traitements sont mis en péril par la montée en puissance des cas de résistance aux antibiotiques.

« Ce projet, qui fait la fierté de nos équipes, illustre le potentiel important des scientifiques lillois dans le domaine de la recherche de nouveaux médicaments », explique le Professeur Benoît Déprez, directeur de  l’U1177, laboratoire dédié à la recherche de stratégies innovantes. D’ailleurs, la fabrication d’un candidat médicament doit bientôt voir le jour.

* Small molecule Aborting Resistance