Nord: La CAF ferme 40 permanences pour rattraper (encore) son retard

SOCIAL Des retards dans le traitement des dossiers obligent la CAF du Nord à fermer 40 permanences pour une durée indéterminée…

Gilles Durand

— 

Lille, le 22 octobre 2012. Illustration sur la Caisse d'Allocations Familiales (CAF).
Lille, le 22 octobre 2012. Illustration sur la Caisse d'Allocations Familiales (CAF). — M.LIBERT/20 MINUTES

Ça devient presque une habitude. Depuis le mercredi 15 mars, la CAF du Nord a décidé de fermer40 permanences dans le département du Nord pour redéployer les effectifs et résorber ainsi le retard dans le traitement des dossiers. Ces fermetures concernent environ un tiers des points d’accueils dans tout le département.

« Ces permanences sont des agences ouvertes quelques jours par semaine, parfois seulement sur rendez-vous », souligne la direction de la CAF du Nord. Aucune date de réouverture n’est, pour l’instant, précisée.

Pic d’activité habituel

Pour la direction, ces retards s’expliquent par un pic d’activité habituel en début d’année. « On est aujourd’hui en moyenne à 7,5 jours de délai. Ce n’est pas un retard monstrueux mais il faut agir maintenant si on ne veut pas laisser déraper les choses », explique le directeur départemental, Luc Grard, dans La Voix du Nord.

>> A lire aussi : Privée de vigiles, la CAF suspend l'accueil du public pour 24h

A ces retards s’ajoutent des dysfonctionnements, selon une salariée : « Ces dysfonctionnements avaient retardé le paiement de 2.248 allocataires du 5 au 7 mars ».

La dernière fermeture de points d’accueil date de juin 2016. A l’époque, il s’agissait des grosses agences départementales et la fermeture avait duré une semaine.