VIDEO Nord: Ronchin cultive son jardin pour nourrir ses concitoyens

URBANISME Une association souhaite augmenter la surface de jardin partagé pour produire de quoi nourrir gratuitement un cinquième des habitants de la ville...

Gilles Durand
— 
Les bénévoles de l'association «Les Jardins partagés du Grand Cerf» prépare le terrain.
Les bénévoles de l'association «Les Jardins partagés du Grand Cerf» prépare le terrain. — DR

On appelle ça une ville comestible. Une association de Ronchin, près de Lille, projette d’implanter un ensemble de jardin-forêt participatif sur environ 2,5 hectares dans un quartier de la ville. Objectif : cultiver des fruits et légumes qui pourront nourrir gratuitement 20 % de la population municipale et recréer du lien social avec des circuits de promenades au milieu des jardins.

Pour récupérer 15.000 des 55.000 euros nécessaires à la mise en place de ce projet, l’association « Les jardins partagés du Grand Cerf » mise sur le crowdfunding.

Terrain vague transformé en jardin

L’idée est déjà expérimentée dans ce quartier depuis l’automne 2014, à l’initiative de Philippe Biarnaix, ingénieur en informatique de 56 ans. Avec une quarantaine d’adhérents de l’association, il a transformé 750 m2 de terrain vague, prêté par la mairie, en vaste jardin. Désormais, la récolte des légumes y est à disposition de la population.

>> A lire aussi : Jardins potagers, paysage comestible... l'agriculture urbaine prend racine

« Au début, c’était un peu compliqué d’expliquer aux gens qu’ils pouvaient se servir. Beaucoup n’osaient pas. Au fur et à mesure, on espère que les gens vont s’approprier ce jardin », explique Philippe Biarnaix qui milite pour une vraie révolution agri-culturelle.

« Il faut retrouver de l’autonomie, manger ce que nous plantons. La nature est généreuse. Tant pis si on fait de la concurrence aux agriculteurs et aux distributeurs qui ne font pas le travail de nourrir tout le monde », précise-t-il. Ainsi, une partie des légumes est léguée à l’épicerie solidaire du centre d’action social de Ronchin.

Produire 50 tonnes de fruits et de légumes

Après deux saisons de récoltes fructueuses, l’association tente donc de passer à la vitesse supérieure avec le prochain aménagement d’un verger sur 8.000 m2 et surtout, la possibilité d’étendre le maraîchage aux pieds de deux résidences HLM : Comtesse de Ségur et Champ du Cerf. En tout, 2,5 ha (l’équivalent d’environ cinq terrains de foot) où 4.000 arbres et arbustes fruitiers doivent cohabiter avec des potagers.

« L’idée est aussi d’aménager des chemins de promenades au milieu de ce site », note Philippe Biarnaix. Mais le but essentiel est de produire 50 tonnes de fruits et autant de légumes à partir de 2018. Des légumes sains puisque les tests de pollution réalisés par la mairie ont montré l’absence de polluants sur les terrains cultivés.