Nord: Facture d'électricité triplée, ils accusent le compteur Linky

ENERGIE Une famille de Quarouble, près de Valenciennes (Nord), accuse son nouveau compteur d'avoir fait déraper sa facture d'électricité...

Journaliste afp

— 

Installation à Toulouse des premiers compteurs Linky par Erdf.
Installation à Toulouse des premiers compteurs Linky par Erdf. — ErDF

Le compteur « Linky » est sur le banc des accusés à Quarouble, près de Valenciennes. Enedis, la filiale d’EDF qui gère le réseau électrique chez les particuliers, devrait avoir installé d’ici la fin de l’année environ 200.000 de ces compteurs connectés de nouvelle génération dans tout le Valenciennois. Objectif : mieux gérer la consommation des particuliers.

>> A lire aussi : La probabilité de risques sanitaires à court et long terme est «très faible» avec Linky

Mais la mésaventure racontée à la Voix du Nord par un couple de Quarouble, ne correspond pas exactement aux promesses d’Enedis. La famille nordiste, qui occupe une maison de 150 m² depuis 16 ans, raconte avoir vu sa facture multipliée par 3,5 depuis le mois d’octobre, par rapport à la normale.

Dérapage hivernal

De 64 euros par mois, le montant à payer est passé à 216 euros… Simple effet de l’hiver ? Le couple assure que la maison, mitoyenne, est très bien isolée, avec double vitrage, et que l’augmentation est sans commune mesure avec la poussée hivernale habituelle.

Le nouveau compteur Linky a été posé chez eux en avril 2016. En plus de la facture qui explose, la famille rapporte un autre phénomène étrange : le compteur disjoncte régulièrement, tous les neuf jours en moyenne. Or un électricien, appelé sur place par le couple, n’a repéré aucun dysfonctionnement sur l’installation.

Contactée par 20 Minutes, la direction d’Enedis assure qu’elle va se pencher sur ce problème particulier, mais fait savoir que jusqu’à présent aucun souci de ce type ne lui a été rapporté dans la région. « Nous n’avons pas eu de compteur défectueux, mais si cela arrivait, il cesserait de fonctionner plutôt que de créer une surconsommation », explique Stéphane Ledez, le directeur régional d’Enedis.

Des compteurs à l’essai ont sous-évalué la consommation

Parmi les possibles causes d’un dérapage de facture, Enedis cite le fait que le compteur transmet désormais la consommation en temps réel à EDF. Par rapport aux factures basées sur des estimations, le temps réel peut occasionner un « saut » inattendu si le compteur n’avait pas fait l’objet d’un relevé depuis plus d’un an.

En outre, après analyse de la situation de la famille, Enedis estime que les consommations rapportées par le compteur Linky sont «cohérentes»  avec le type de logement. «Ce sont donc plutôt les consommations antérieures à la pose du nouveau compteur qui apparaîtraient anormalement basses», avance la société.

>> A lire aussi : Lancement à Arras du plan de rénovation énergétique des logements

Une étude scientifique hollandaise, citée le 7 mars par le site internet latribune.fr, a effectivement mis en évidence des problèmes de fiabilité sur les compteurs électriques de dernière génération. Le compteur Linky n’a pas été testé, mais sur des appareils utilisant la même technologie, selon latribune.fr, l’écart mesuré par les scientifiques était plutôt favorable au consommateur : la consommation y était sous-estimée jusqu’à -30 %.