Douai : Un tir de Flash-Ball a calmé ses ardeurs agressives et suicidaires

FAITS DIVERS Retranché chez lui, l’homme avait provoqué un début d’incendie et tenté de mettre fin à ses jours…

Mikael Libert

— 

Un policier équipé d'un Flash-ball (illustration).
Un policier équipé d'un Flash-ball (illustration). — FRANCOIS NASCIMBENI AFP

Intervention délicate. Lundi, policiers et pompiers ont eu bien du mal à empêcher un habitant de Douai de se suicider et de mettre le feu à tout le quartier. Retranché chez lui, le forcené s’en est tiré à bon compte.

Message désespéré sur Facebook

Lundi, vers 22h, une dame a contacté le numéro d’urgence de la police pour signaler que son frère avait posté un message inquiétant sur sa page Facebook indiquant qu’il allait mettre fin à ses jours. Des fonctionnaires ont aussitôt été envoyés sur place, rue des Dominicains, à Douai.

Lorsque les policiers ont frappé à la porte de l’appartement, ils n’ont obtenu aucune réponse. Ils ont donc fait appel aux pompiers pour procéder à l’ouverture de la porte. Ceux-ci sont parvenus pénétrer les lieux en brisant une fenêtre. L’occupant, qui était finalement présent, s’est retranché dans une chambre du logement. Très agité, il a commencé par jeter du verre et divers objets sur les pompiers dans la rue. Il a ensuite mis le feu à ses rideaux et terminé en se tailladant au niveau de la gorge avec un couteau.

Il a menacé les policiers qui ont répliqué

Par mesure de précaution, les trois logements mitoyens ont été évacués et les policiers de la BAC ont pris le relais des pompiers. Ils sont entrés leur tour dans l’appartement pendant que le feu était éteint avec une lance à eau. C’est à ce moment que le forcené, âgé de 28 ans, est sorti de la chambre où il était retranché en brandissant un couteau et une barre de fer. L’un des fonctionnaires a effectué un tir avec son Flash-Ball afin de maîtriser l’individu qui a pu être interpellé.

Légèrement blessé mais toujours très agité, le suicidaire a été conduit sous escorte de la police vers l’hôpital de Dechy où il a été pris en charge.