Migrants à Calais: La maire de Calais opposée à toute aide humanitaire

SOCIETE La maire (LR) de Calais, Natacha Bouchart, veut empêcher les distributions de repas et les douches pour les migrants...

G.D.
— 
La maire (LR) de Calais, Natacha Bouchart.
La maire (LR) de Calais, Natacha Bouchart. — Villard / SIPA

Lors de sa visite à Calais, mercredi, le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, a annoncé qu’il empêcherait tout « nouveau campement » de migrants dans la ville, mais pas les distributions de repas. L’annonce a fait réagir la maire (LR) de Calais, Natacha Bouchart, rapporte La Voix du Nord. Elle annonce qu’elle s’opposera à ces distributions en prenant un arrêté municipal ce jeudi.

Constat d’huissier

« Nous n’empêcherons pas la distribution de repas, mais nous nous opposerons fermement à tout ce qui fait fixation », a assuré le ministre. Une position à laquelle n’adhère pas Natacha Bouchart qui se dit « personnellement opposée à tout dispositif humanitaire vis-à-vis des migrants », que ce soit les douches fournies par le Secours catholique ou les distributions de repas par les associations, notamment dans la zone industrielle des Dunes.

>> A lire aussi : Trois mois après la fin du campement, des migrants errent sans solution à Calais

« Un huissier a fait des constats dans cette zone industrielle, mercredi après-midi. Nous prendrons des arrêtés au fur et à mesure. Je ne veux surtout pas qu’il y ait un appel d’air et que nous revivions ce que nous avons vécu : nous avons trop souffert », souligne la maire dans le quotidien régional.

Du côté du Secours catholique, on se dit « stupéfait qu’un responsable politique puisse en arriver à interdire à des enfants de se laver et de se nourrir ».