Coupe de France: Le Losc veut éviter la mauvaise blague contre Bergerac

FOOTBALL Le club nordiste se déplace ce jeudi à Libourne pour affronter le club de CFA en huitième de finale...

Francois Launay

— 

Corchia et Lille ont été battus à Guingamps
Corchia et Lille ont été battus à Guingamps — FRED TANNEAU / AFP

Faux pas interdit. En lutte pour son maintien en Ligue 1, le Losc n’a pas fait de la coupe de France un objectif cette saison. Mais le pedigree de son adversaire ce jeudi soir en huitième de finale l’oblige à ne pas prendre ce match par-dessus la jambe.

>> A lire aussi : Ligue 1: Le Losc est sous extrême tension

Equipe de CFA, le club de Bergerac est l’un des petits poucets de la compétition. Et même si le club périgourdin a déjà sorti Lens au tour précédent, un faux pas lillois ajouterait encore un peu plus à la déprime ambiante. Surtout que Lille a tout intérêt à se qualifier pour plusieurs raisons.

Une coupe pour oublier

Avec quatre défaites sur ses cinq derniers matchs, le Losc va mal. Alors pour retrouver un peu le sourire, rien de tel que de bien négocier ce huitième de finale « On a envie de rebondir. On sait qu’il ne faudra pas prendre cette équipe à la légère », lâche Yassine Benzia, l’attaquant lillois. « C’est bien d’avoir des matchs, cette équipe a besoin de jouer, de reprendre confiance » estime de son côté Franck Passi, l’entraîneur du Losc.

Une coupe pour faire tourner

Trois jours avant un match important de championnat à Toulouse, Franck Passi devrait préserver certains cadres. Une chose est déjà sûre : Mike Maignan, habituelle doublure de Vincent Enyeama, gardera les buts lillois. Pour le reste, le coach lillois aura l’embarras du choix. A l’exception de Mavuba et Palmieri, suspendus, Passi pourra compter sur la totalité de son effectif. « J’ai plusieurs équipes en tête. Il faut que j’arrive à garder un certain équilibre et que l’équipe soit cohérente pour gagner ce match. Il faut que tout le monde puisse participer », annonce le technicien nordiste.

Une coupe pour rêver 

Les nouveaux dirigeants lillois, arrivés en janvier, nourrissent de grandes ambitions à partir de la saison prochaine. Totalement largué en Ligue 1, Lille ne peut plus espérer se qualifier pour une coupe d’Europe par ce biais. Alors qu’en coupe de France, tous les rêves sont encore possibles.

« On a la chance d’être en huitième de finale. Si on passe, ça peut aller vite. Cette coupe peut vraiment nous faire du bien », assure Yassine Benzia. Et même s’il n’y a pas de trophée au bout, cette compétition peut jouer un rôle thérapeutique. « Si on arrive à faire des perfs en coupe, ça redonnera de la confiance aux joueurs », conclu Passi. Mieux vaut éviter la sortie de route.