L'auberge de jeunesse est réquisitionnée

Renaud Bouchez - ©2007 20 minutes

— 

Les sans-abri à l'auberge de jeunesse de Lille. La préfecture réquisitionnera l'établissement à partir de ce soir afin d'augmenter le nombre de places d'hébergement disponibles dans la métropole. Cette mesure devrait permettre d'accueillir chaque soir 160 personnes en plus jusque début janvier. Par ailleurs, le renforcement du plan d'urgence hivernale prévoit la mise en service de 80 autres places dans le Nord. Le préfet a notamment promis 20 000 euros au Samu social pour payer des nuits d'hôtel.

Une bonne nouvelle ? Pas pour la mairie de Lille et Patrick Kanner. « La préfecture ne nous a pas consultée et a agi dans la précipitation », estime l'adjoint (PS) à la maire de Lille. « Je ne connais aucun élu qui accepte la réquisition, répond Nicole Klein, préfète à l'égalité des chances. Il n'y a pas de concertation à avoir. L'urgence nous impose ce choix. » La préfecture a demandé à trois associations, dont l'Armée du Salut, de gérer les nouvelles places de l'auberge de jeunesse. Celles-ci ont posé leurs conditions : ramener la capacité de l'auberge à 60 (au lieu de 160) et « ne pas agir contre la mairie ».