Heineken investit 20 millions en France dont 7 à Mons-en-Barœul

INDUSTRIE Les fonds seront répartis dans les trois brasseries françaises du géant néerlandais de la bière…

Mikael Libert

— 

La brasserie Heineken de Mons-en-Barœul, dans le Nord.
La brasserie Heineken de Mons-en-Barœul, dans le Nord. — M.Libert / 20 Minutes

Heineken fait mousser la production française. Dans un communiqué de presse publié, mardi, le brasseur néerlandais a annoncé des investissements à hauteur de 20 millions d’euros dans ses trois sites de production en France. Le site de Mons-en-Barœul n’est pas en reste.

Heineken, en France, en 2016, c’est 32,7 % de parts de marché dans les Hyper et supermarchés (HMSM) avec une croissance de 0,7 points. Le secret de sa réussite, c’est un ancrage local fort que le brasseur entend davantage exploiter.

Sept millions pour le site de Mons

Ainsi, « pour soutenir l’innovation et la diversité du marché de la bière », Heineken France a sorti le carnet de chèques et posé 20 millions sur la table. La rondelette somme sera répartie entre les sites de Schiltighem (9,3 millions), Mons-en-Barœul (7 million) et Marseille (3,7 millions). Sur le site nordiste, le plus important avec 213 salariés (hors cdd) et une production de 2,5 millions d’hectolitres annuels, l’argent servira, entre autres, à acheter une nouvelle étiqueteuse a détaillé la direction à 20 Minutes.

Nouveaux produits

Par ailleurs, un nouveau produit est en préparation du côté de la marque Heineken, la « Heineken 0.0 ». Une bière blonde 100 % sans alcool, brassée avec des ingrédients d’origine naturelle, au « goût floral et fruité », mise en vente dès le mois d’avril. Dans les rayons des épiceries, en mars, on pourra trouver la H71, une bière à fermentation basse élaborée grâce à une levure découverte en Patagonie. A boire avec modération, bien entendu.