Nord: Une trentaine de tombes dégradées dans un cimetière

FAITS DIVERS Des dégradations de tombes ont été découvertes ce dimanche matin dans le cimetière communal de Saint-Pol-sur-Mer, près de Dunkerque…

Olivier Aballain

— 

Localisation de Saint-Pol-sur-Mer (Nord)
Localisation de Saint-Pol-sur-Mer (Nord) — Google Maps

C’est la troisième fois en trois ans que ce cimetière de 3 hectares environ est pris pour cible. Une trentaine de tombes ont été dégradées à Saint-Pol-sur-Mer, près de Dunkerque, probablement dans la nuit de samedi à dimanche.

Dans un communiqué de presse, le préfet du Nord, Michel Lalande, a immédiatement dénoncé « une atteinte intolérable aux valeurs les plus fondamentales de la république ».

Deux épisodes de dégradation par vol, en 2013

Les faits ont été découverts dimanche matin au cimetière de Saint-Pol-sur-Mer. Certaines dalles sont cassées, des objets d’ornement ou de souvenir ont été projetés au sol. D’après le sous-préfet de Dunkerque, cité par La Voix du Nord, « aucune inscription ni caractère quelconque n’ont été constatés » sur les tombes dégradées.

Le préfet du Nord indique qu’il « adresse tout son soutien aux familles victimes de ces dégradations et assure les autorités religieuses et communales de la totale mobilisation des services de police ». Une enquête a été ouverte.

En septembre puis en octobre 2013, le cimetière communal de Saint-Pol-sur-Mer avait déjà fait l’objet de vols de statuettes en bronze, touchant un total d’une trentaine de sépultures. A l’époque, le député-maire de la ville, Christian Hutin (MRC), avait envisagé de mettre en place des caméras de vidéosurveillance.