Lens: Un bailleur social se lance dans l’hôtellerie de luxe

TOURISME D’anciens corons vont être transformés en résidence hôtelière de standing en face du Louvre-Lens…

Mikaël Libert

— 

Le futur hôtel Esprit de France, à Lens.
Le futur hôtel Esprit de France, à Lens. — Cabinet Maes

Mardi matin avait lieu le lancement officiel du chantier du futur hôtel de luxe, situé juste en face de l’entrée du musée du Louvre-Lens. Un projet original puisqu’il prendra la forme d’une résidence hôtelière installée dans d’anciennes maisons de mineurs, les fameux corons.

Recaser les habitants

C’est une barre de petites maisons de briques rouges d’un étage avec une vue privilégiée sur le musée et son parc. L’ensemble appartient au bailleur social Maison et cités. Le projet de transformer l’endroit en hôtel est dans les tuyaux depuis longtemps, mais il a d’abord fallu recaser les personnes qui y habitaient. « Ça ne s’est pas fait sans mal, les gens ont un peu râlé », se souvient Maryline, une habitante de la rue dont certains de ses amis habitaient le futur hôtel.

>> A lire aussi : Qui sont les touristes qui se baladent autour du Louvre-Lens ?

Aujourd’hui, le champ est libre pour radicalement transformer les lieux. Le projet, budgété à 8,5 millions d’euros, est porté par le bailleur et par Esprit de France, un groupe hôtelier de standing. Mais il n’est pas question de tout raser. Charge au cabinet d’architectes lillois Maes de « valoriser ce patrimoine local emblématique », assure Emmanuel Russel, président d’Esprit de France.

52 chambres, un bar et une brasserie

Ainsi, les façades et les jardins vont être conservés et c’est à peu près tout. L’intérieur fera la part belle aux espaces ouverts et épurés avec, tout de même, un rappel en briques typiques par-ci, par-là, « connivence entre le passé et la modernité », glisse l’architecte Hubert Maes. Outre les 52 chambres, l’hôtel sera doté d’une brasserie et d’un bar installés dans une construction neuve. La brasserie pourra accueillir une centaine de couverts et le bar, lui, s’ornera des couleurs du club de foot local, le RC Lens.

>> A lire aussi : Hollande veut abriter le patrimoine syrien à Liévin

L’ensemble devrait ouvrir ses portes à l’été 2018. Un soulagement pour l’Office de tourisme de Lens qui doit se débrouiller avec une offre hôtelière restreinte. « A Lens intra-muros, il y a quatre hôtels corrects et un autre qui est limitrophe. Soit 236 chambres seulement », explique-t-on à l’Office de tourisme. L’arrivée de ce quatre étoiles est « une excellente nouvelle » pour espérer garder plus longtemps les visiteurs du Louvre-Lens.