Nord: Ils touchaient les allocs tout en menant un train de vie luxueux

JUSTICE Le tribunal de Dunkerque a condamné un couple qui percevait des prestations sociales en contradiction avec les revenus qu’il engrangeait…

G.D.

— 

Illustration de la justice
Illustration de la justice — M.Libert/20 Minutes

Il s’affichait au volant de Ferrari, de Porsche ou d’Audi. Lundi avait lieu, au tribunal de Dunkerque, dans le Nord, le procès d’un couple soupçonné de fraude aux allocations sociales, rapporte La Voix du Nord. En 2013, la CAF, qui versait le RSA à chacun et des allocations familiales à la femme, avait lancé une enquête, étonnée de leur train de vie.

Des rentrées d’argent de 442.200 euros

Première constatation : les époux, qui assurent vivre désormais séparément depuis 2008, partagent toujours le même toit dans une HLM aux Glacis, à Dunkerque. Les services fiscaux vont, de leur côté, prouver que le couple collectionne les voitures à leur nom et qu’entre 2009 et 2013, les relevés des comptes du mari présentent des rentrées d’argent de 442.200 euros. La femme, de son côté, n’est pas dans la misère avec des dizaines de milliers d’euros sur son compte.

>> A lire aussi : Peut-on contrôler les comptes bancaires des bénéficiaires du RSA?

En fait, lui a le statut d’auto-entrepreneur mais a oublié de le déclarer. Son job : acheter et revendre des voitures de luxe. Résultat, les services fiscaux et la CAF lui réclament 250.000 euros d’arriérés. Mais ce n’est pas tout : la police s’intéresse aussi à cette activité lucrative soupçonnée de masquer un trafic international de véhicules.

Enquête pour escroquerie en bande organisée

Une enquête est ouverte pour escroquerie en bande organisée. Depuis, le couple est mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. En 2013, le Dunkerquois a ainsi fait immatriculer 34 voitures de luxe à son nom.

Aucun des deux n’a assisté à l’audience. Néanmoins, le mari a été condamné à un an de prison ferme et 20.000 euros d’amende, son épouse à un an de prison avec sursis et 3.000 euros.