Lille: La vignette Crit'Air applicable dès février

ENVIRONNEMENT Des mesures de restriction de circulation basées sur la vignette Crit'Air pourront être appliquées dès le mois de février dans le Nord...

Olivier Aballain

— 

Vignette Crit'air
Vignette Crit'air — SIPA

La mise en place de zones de circulation restreinte dans le Nord va se faire plus vite que prévu. En cas de pic de pollution, la préfecture envisage en effet de prendre, dès le mois de février, des arrêtés de restriction de circulation, sur la base de la vignette « Crit’Air » lancée par le Gouvernement en 2016.

>> A lire aussi : Environnement: des vignettes pour lutter contre la pollution

Le dispositif est appliqué depuis le mois de juillet à Paris, et depuis novembre à Grenoble. Il classe les véhicules en six catégories de 0 à 5 (5 étant le plus polluant), en fonction de leur motorisation (électrique, essence, diesel) et de leur date de mise en circulation.

Lors d’un épisode de pollution, une interdiction de circuler dans un périmètre précis peut être décidée pour certains véhicules (par exemple, les vignettes 4 et 5).

Le préfet prendra des arrêtés de restriction

A son tour, la métropole européenne de Lille (MEL) comptait voter le 10 février la réalisation d’une étude pour définir des « zones de circulations restreintes » applicables sur son territoire. Les résultats de cette étude « obligatoire et légale » doivent être livrés sous « six mois environ », précise la préfecture.

>> A lire aussi : Lille Métropole: Le projet (un peu compliqué) pour restreindre la circulation en cas de pollution

En attendant, le préfet annonce donc, dans un communiqué, qu’il fixera lui-même les zones de circulation « par arrêté préfectoral » en cas de « pic de pollution ». Certaines zones pourront ainsi se voir préservées de la circulation des véhicules les plus polluants afin, indique la préfecture, « de protéger la santé des populations ». Les véhicules non munis de vignette y seront bannis.

Délai de 30 jours avant de recevoir sa vignette

Contacté, le cabinet du président de la MEL, Damien Castelain, précise que cette décision a été prise en concertation avec la métropole. Et il promet que la réflexion va s’étendre « à toute l’Eurométropole [Lille-Kortrijk-Tournai], car la pollution ne connaît pas de frontières ».

Pour les usagers nordistes de la route, mieux vaut donc prendre les devants, puisqu’il faut compter un délai de 30 jours entre la commande d’une vignette et sa réception.

>> A lire aussi : Pollution: La vignette «Crit'air» a la cote auprès des Français

Le certificat coûte 4,18 euros, frais d’envoi compris. La demande de certificat peut se faire en ligne, sur www.certificat-air.gouv.fr ou par écrit auprès du Service de délivrance des Certificats Qualité de l’Air, B 50637 - 59506 Douai Cedex, en joignant un chèque l’ordre de l'« Imprimerie nationale SA ».