Nord: Douze migrants découverts dans un camion frigo à Loon-Plage

FAITS DIVERS Parmi les passagers clandestins se trouvaient deux enfants en bas âge…

M.L. avec AFP

— 

Des migrants tentent de monter dans des camions sur l'A16.
Des migrants tentent de monter dans des camions sur l'A16. — P.Huguen / AFP

Mercredi matin, douze migrants ont été découverts dans la remorque frigorifique d’un poids lourd au terminal ferry de Loon-Plage (Nord), près de Dunkerque. Leur état de santé n’inspirant cependant pas d’inquiétude, a-t-on appris de source judiciaire.

>> A lire aussi : De jeunes migrants réapparaissent deux mois après le démantèlement de la «jungle»

Deux enfants de 5 et 8 ans figuraient dans ce groupe composé également de sept hommes et trois femmes. A ce stade de l’enquête, leur nationalité n’est pas encore connue a expliqué le procureur de Dunkerque Sébastien Piève, confirmant une information de l’hebdomadaire Le Phare dunkerquois.

L’intervention d’un passeur

« Ils auraient été chargés sur une station-service au bord de l’autoroute à Grande-Synthe, proche du camp de migrants de La Linière, un modus operandi correspondant à l’intervention d’un passeur », a poursuivi le magistrat. Le chauffeur polonais « est hors de cause, les migrants ont été introduits à son insu ».

>> A lire aussi : Pamela Anderson rencontre les migrants du camp de Grande-Synthe

Ces migrants ont été découverts lors d’un contrôle de la PAF, en charge de l’enquête, au terminal ferry à destination de l’Angleterre. La température à l’intérieur de la remorque affichait -18°C, « mais aucun d’entre eux n’a été blessé », selon le magistrat.

L’infraction du passeur, non interpellé à ce stade est, pour ce cas, aggravé des circonstances « de mise en danger de la vie d’autrui et d’atteinte à la dignité de la personne », soit une peine encourue de 10 ans d’emprisonnement et 750.000 euros d’amende, explique le procureur.