VIDEO. Le cinéma d'animation européen se donne rendez-vous à Lille

CULTURE Le réalisateur de cinéma d’animation Peter Lord a annoncé officiellement, ce mardi, la tenue à Lille de la première cérémonie des European Animation Awards…

Gilles Durand

— 

A Tourcoing, le 21 janvier 2017 - Signature de la convention pour organiser les Emile Awards a Lille avec Xavier Bertrand, president de la region Hauts-de-France, Peter Lord, president de l'European Animation Awards et Gullaume Delbar, president de Pictanovo et mare de roubaix.
A Tourcoing, le 21 janvier 2017 - Signature de la convention pour organiser les Emile Awards a Lille avec Xavier Bertrand, president de la region Hauts-de-France, Peter Lord, president de l'European Animation Awards et Gullaume Delbar, president de Pictanovo et mare de roubaix. — Gilles Durand / 20 Minutes

C’est une première européenne. Lille va accueillir, le 8 décembre 2017, la première cérémonie des Emile Awards qui va récompenser le milieu du cinéma d’animation en Europe. Ces « Oscar » européens de l’animation se tiendront au Nouveau Siècle. Peter Lord, président de l’European Animation Awards et co-réalisateur de Wallace et Gromit, est venu, en personne, à Tourcoing, ce mardi matin, pour signer la convention qui prévoit l’organisation de cet événement pendant trois ans.

Qu’est-ce qui va se passer ? La cérémonie délivrera entre 15 et 20 récompenses en tout genre, de la meilleure série télé au plus beau film indépendant en passant par les jeux vidéo, sur le modèle des Annie Awards qui existent depuis plus de 40 ans aux USA. « Derrière les Etats-Unis et la Chine, l’animation est une industrie immense en Europe. Il existe beaucoup de pratiquants, mais qui ne se rencontrent pas assez souvent. Ce sera l’occasion pour la profession de se retrouver, de nouer des contacts et de développer ainsi le cinéma d’animation sous toutes ses formes », souligne Peter Lord. Une quarantaine de pays sont déjà inscrits pour participer à cette première édition.

>> A lire aussi : Le numérique devient une véritable industrie dans les Hauts-de-France

Pourquoi à Lille ? Lille était en concurrence avec des villes comme Ténérife, Barcelone, Vienne ou Zagreb. Le Nord est reconnu pour la qualité de ses formations dans le domaine de l’animation à travers Sup Infocom, l’Esaat, Pole 3D, l’Ecole communication visuelle et 3axes infographie. L’association Cellofan fait de l’initiation depuis 25 ans et la région compte quelques boîtes de production comme Ankama, Tchack ou Les films du Nord. L’expérience de Pictanovo, centre régional d’audiovisuel a sans doute pesé dans la balance.

Vers un développement de l’animation en région ? « Ce rendez-vous sera une belle opportunité pour les professionnels de la région », souligne Olivier Catherin, responsable de la filière animation chez Pictanovo qui avoue bénéficier désormais, de la région, d’un budget de deux millions d’euros pour développer cette filière, contre 400.000 auparavant. Pour le président (LR) de région, Xavier Bertrand, il s’agit d’une nouvelle ambition. « Nous sommes devenus la première région pour la création, derrière l’Ile-de-France », assure-t-il, évoquant l’éventualité d’intervenir aussi dans la postproduction cinématographique et de lancer des partenariats avec la Belgique.