Nord: L'incertitude plane encore sur la sécurité du carnaval de Dunkerque

SOCIETE La préfecture et la ville de Dunkerque n’ont pas encore validé le dispositif de sécurité pour assurer le carnaval…

Gilles Durand

— 

Le carnaval des Trois joyeuses à Dunkerque.
Le carnaval des Trois joyeuses à Dunkerque. — M.Libert/ 20 Minutes (Archives)

Le carnaval de Dunkerque et la sécurité : le sujet reste d’actualité. Après la mise en place, l’an dernier, d’un périmètre de sécurité restreint et d’un système de fouilles renforcé, on pensait que l’expérience allait permettre au dispositif de sécurité 2017 d’être adopté plus rapidement. Selon nos informations, il n’en est rien.

Zones d’incertitude

Une réunion entre la ville de Dunkerque et la sous-préfecture, qui se tenait ce lundi, n’a toujours pas permis de valider le dispositif complet de sécurité. Il existe donc encore des zones d’incertitude. « Mais ça n’empêchera pas le carnaval d’avoir lieu », assure-t-on en haut lieu. Il paraît, en effet, difficile d’annuler l’événement trois semaines avant le premier bal qui doit se tenir le 4 février au Kursaal de Dunkerque.

>> A lire aussi : Fin de tolérance pour les déguisements militaires et religieux au Carnaval de Dunkerque

Avec l’état d’urgence qui se prolonge, les moyens pour assurer la sécurité devraient, cette année encore, être très importants. L’an dernier, par exemple, la bande de Malo n’avait pas pu (en tout cas officiellement) emprunter la digue pour défiler. Le Carnaval de Dunkerque dure presque deux mois avec, pour point d’orgue,les Trois joyeuses qui accueillent entre 40.000 et 50.000 personnes sur une journée.