Nord: Intoxication au monoxyde de carbone dans le cabanon d'un camp de migrants

FAITS DIVERS Quatre membres d'une famille de migrants hébergée dans un camp de Grande-Synthe sont dans un état grave...

Olivier Aballain
— 
Dans le camp de Grande-Synthe, en mai 2016
Dans le camp de Grande-Synthe, en mai 2016 — O. Aballain / 20 Minutes

Ils avaient calfeutré les aérations du cabanon pour se protéger du froid. La Voix du Nord rapporte que quatre membres d’une même famille ont été pris en charge par les secours, dans un état grave, ce lundi matin dans le camp de migrants de Grande-Synthe, après une intoxication au monoxyde de carbone.

>> A lire aussi : VIDEO. Migrants: Ce camp atypique que l'État récupère à Grande-Synthe

Ce gaz toxique, mais inodore, a probablement été produit par le chauffage d’appoint du cabanon (des équipements fonctionnant au pétrole sont fournis pour chauffer les abris). Le manque d’aération du cabanon a pu permettre au monoxyde de carbone de s’accumuler dans l’abri.

Vérifications en cours dans tout le camp

Le père, la mère et les deux enfants ont été transportés au centre hospitalier régional de Lille, qui dispose de caissons hyperbares, équipements permettant de désintoxiquer le sang.

>> A lire aussi : Hauts-de-France: Le monoxyde de carbone, ce tueur en série insaisissable

A la suite de cet accident, de gros moyens ont été déployés dans le camp dit de La Linière, qui abrite plus de 1.200 migrants cet hiver, afin d’inspecter les autres cabanons ( il y en a près de 300 en tout).