La myopathie dans la ligne de mire de l'Unsa-police

O. A. - ©2007 20 minutes

— 

« Derrière l'uniforme, il y a aussi des hommes. » En soutien au Téléthon, l'Unsa-police organise un lâcher de ballons ce samedi midi devant le commissariat central. Toute la semaine, une centaine de salariés de la sécurité publique du Nord démarchent donc leurs collègues pour leur vendre un petit carton à un euro. L'Unsa espère obtenir 3 000 soutiens sur un total de 5 700 salariés.

« Les collègues sont partants, d'autant que c'est une première », assure Thierry Depuyt, de l'Unsa. Alors du commandant au simple agent, tout le monde s'y met. Un officier du quart raconte d'ailleurs qu'il aide une personne malade de son entourage. « En plus, ça aide certains collègues à parler de leur situation personnelle », témoigne Vincenzo Todaro, commandant du centre d'information et de commandement du Nord et papa d'une jeune malade. « Cela montre que de nombreuses familles sont touchées par la myopathie. »