Lille: Bon, ça va ressembler à quoi le Losc version Lopez?

FOOTBALL La passation de pouvoirs entre Michel Seydoux et Gérard Lopez, le nouveau propritéaire,  a lieu ce vendredi...

Francois Launay

— 

Gérard Lopez, le futur propriétaire du Losc
Gérard Lopez, le futur propriétaire du Losc — DIMITAR DILKOFF / AFP

Officiellement, le club n’est pas encore racheté. La cession du LOSC aura réellement lieu en début de semaine prochaine. Mais au club, on ne fait déjà plus semblant. Ce vendredi, à l’occasion d’une conférence de presse commune, Michel Seydoux, président du club depuis 2002, va passer la main à l’homme d’affaires Gérard Lopez. Lille va donc rentrer dans une nouvelle ère. Et quelques questions se posent déjà.

>> A lire aussi : Le passage de témoin entre Gérard Lopez et Michel Seydoux aura lieu vendredi

Quelle équipe dirigeante ?

Une chose est sûre, le Losc va prendre un accent international. Tous les hommes forts du club sont issus de l’étranger. Homme d’affaires hispano-luxembourgeois, Gérard Lopez va devenir le nouveau président du club. Mais l’investisseur ne sera pas présent au quotidien à Luchin et laissera la gestion du club à Marc Ingla.

Déjà présent à Lille depuis plusieurs semaines, l’Espagnol a notamment été vice-président du FC Barcelone (en charge du marketing) de 2003 à 2008. A ses côtes se trouvera le Portugais Luis Campos.

L’ancien directeur sportif de Monaco (2013-2016) occupera, même s’il n’en aura pas forcément le titre, le même rôle au Losc. Lui aussi est présent au Losc depuis plusieurs semaines où il planche sur le recrutement et accompagne l’équipe dans ses déplacements. Porche de Jorge Mendes, l’un des agents de joueurs les plus influents du monde, Campos a un très large réseau.

Quel entraîneur ?

C’est la question que tout le monde se pose. Pour incarner ce nouveau LOSC, Lopez et son équipe recherchent un entraîneur de renom à placer le plus rapidement possible sur le banc lillois. Le nom de Marcelo Bielsa revient avec insistance. « El Loco », qui a marqué les esprits en Ligue 1 lors de son passage à l 'OM, est le grand favori de Gérard Lopez. Sauf qu’il n’a pas encore signé et qu’on peut s’attendre à tout avec l’Argentin. En juillet dernier, Bielsa s'était engagé avec la Lazio Rome avant de faire marche arrière la veille de sa présentation. Tout peut donc encore arriver y compris un maintien de Patrick Collot pour encore quelques matchs.

Quelle équipe ?

On vous rassure tout de suite (ou pas). Ni Neymar, ni Ronaldo, ni Messi ne vont venir s’installer dans le Nord. Si Gérard Lopez a plus de moyens que Michel Seydoux, ce n’est pas pour ça que le carnet de chèques va chauffer pour attirer des grands noms.

A priori, le projet du nouveau Losc devrait s’inspirer de ce qui a été fait ces dernières années avec Monaco sous la houlette de… Luis Campos. En gros, on investit sur des jeunes joueurs à gros potentiel et on les revend au prix fort quelques saisons plus tard. Plutôt que cet hiver, les premiers grands bouleversements d’effectif seraient plutôt attendus pour l’été prochain.

Quelles ambitions ?

Clairement, si Gérard Lopez investit à Lille, ce n’est pas pour viser la douzième place de Ligue 1, la position actuelle du club au classement. A plus ou moins long terme, l’objectif est de venir concurrencer les principales grosses écuries de Ligue 1 (Paris, Monaco, Lyon et Marseille) et de disputer le plus régulièrement possible la Ligue des champions.