Alstom rejugé à Douai pour l'amiante

Vincent Vantighem - ©2007 20 minutes

— 

Ils ont « perdu des copains » depuis le procès en première instance. Victimes de l'amiante, les ex-salariés de Stein Industrie à Lys- lez-Lannoy retrouveront ce matin leur ancien employeur à la cour d'appel de Douai. Il y a un peu plus d'un an, Alstom Power Boilers avait été condamné, en première instance, à 75 000 euros d'amende et à verser 1,5 million d'euros de dommages et intérêts aux 150 salariés constitués parties civiles pour avoir « mis en danger » leur vie sur l'ancien site de production de chaudières entre 1998 et 2001.

« Le dossier est toujours bon, analyse Jean-Paul Teis­sonnière, l'un des avocats des ex-Stein qui réclame la confirmation du jugement en appel. La motivation du tribunal correctionnel de Lille était remarquable. » Six ans après le début de leur combat judiciaire, les salariés commencent juste à entrevoir le bout du tunnel. « Certains copains nous ont quittés depuis, déplore Jean-Luc Poteau. Mais on continue d'accumuler les documents de preuves et les témoignages. » Mis à mal par ces témoignages en première instance, Alstom avait répété n'avoir fait que protéger ses ouvriers.