« Je pourrais être candidat à Lille sans le FN »

Recueilli par Vincent Vantighem - ©2007 20 minutes

— 

Philippe Bernard

Tête de liste (FN) à Lille, suspendu par son parti.

Visé par une enquête judiciaire, vous venez d'être suspendu par le Front national. Vous ne serez donc pas candidat à Lille aux municipales ?

Rien n'est décidé, y compris à Lille. Je suis suspendu à « titre conservatoire » mais l'enquête risque de durer longtemps.

Vous sous-entendez que vous pourriez vous présentez en tant que candidat dissident du Front national ?

Effectivement, je pourrais être candidat à Lille sans le FN. Cela ne me poserait aucun problème. Tant que je ne suis pas guillotiné, rien n'est fini.

Comprenez-vous la sentence infligée par Jean-Marie Le Pen ?

La configuration interne de notre parti est un peu mouvante. Je pense que cette enquête judiciaire est le prétexte idéal pour se débarrasser de moi. Et je ne suis pas le seul à subir ce sort au sein du parti...

A cause de vos prises de position contre Marine Le Pen ?

Oui, mais nous sommes plusieurs sur cette ligne. Et les choses peuvent encore évoluer, au sein même du FN.

Cela dépendra aussi de l'enquête judiciaire...

Je ne suis pas inquiet. Je n'ai été ni entendu, ni mis en examen, ni placé en garde à vue.

L'un des anciens candidats (FN) aux élections cantonales vous accuse tout de même d'avoir trafiqué ses comptes de campagne en intégrant d'anciennes factures...

On reparlera de tout cela devant le juge au moment de l'examen de sa plainte.