Nord : Il va falloir baisser sa vitesse de 20 km/h à cause de la pollution

ENVIRONNEMENT La préfecture a décidé de réduire la vitesse sur les routes à cause de la pollution aux poussières qui va sévir dans le Nord et le Pas-de-Calais jusqu'à mardi soir…

Gilles Durand

— 

Lille, le 19 février 2012. Des capteurs de pollution atmosphérique à Lille.
Lille, le 19 février 2012. Des capteurs de pollution atmosphérique à Lille. — M.Libert/20 Minutes

Ce n’est pas la fête pour l’atmosphère depuis quelques semaines. En cette fin d’année, les départements du Nord et du Pas-de-Calais subissent un nouvel épisode de pollution aux poussières. Résultat, la préfecture a décidé de prendre des mesures de réduction obligatoire de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les axes routiers et autoroutiers.

Brûlage de déchets verts interdit

Cette mesure s’applique pendant 24 heures à partir de ce lundi, minuit, jusqu’à mardi minuit. Par ailleurs, les brûlages à l’air libre des déchets verts sont interdits et il est recommandé de ne pas utiliser les cheminées au bois dits d’agréments (qui ne servent pas au chauffage principal) car cela constitue un facteur aggravant pour l’épisode actuel de pollution.

La carte d'Atmo.
La carte d'Atmo. - Atmo Nord-Pas-de-Calais

La concentration en particules fines (PM10) dans l’atmosphère dépasse le taux réglementaire de 50 microgrammes par mètre cube (µg/m³) d'air. D’après les simulations réalisées parl’organisme Atmo, de surveillance de la qualité de l’air, il faudra attendre mercredi pour que le taux moyen mesuré repasse sous cette limite des 50 µg/m³, recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

>> A lire aussi : Trois idées reçues sur les pics de pollution

Limiter les efforts physiques

Ces poussières en suspension ont pour origines principales le chauffage, les activités économiques (industrielles et agricoles) et le trafic automobile. Les préfets examinent la mise en œuvre de mesures obligatoires pour réduire les émissions des polluants.

En attendant, il est, une nouvelle fois, recommandé aux personnes sensibles (maladies cardiovasculaires ou respiratoires, femmes enceintes, personnes âgées, enfants) de limiter leurs efforts physiques en extérieur.