Une unité de valorisation des déchets unique en France implantée à Hénin-Beaumont

ENVIRONNEMENT A terme, cette usine pourra traiter 100.000 tonnes d’ordures ménagères par an…

M.L. avec AFP

— 

L'usine de valorisation des déchets d'Hénin-Beaumont,
L'usine de valorisation des déchets d'Hénin-Beaumont, — D.Charlet / AFP

Une unité de traitement des déchets non recyclables, unique en France, a été inaugurée, vendredi, à Hénin-Beaumont dans le Pas-de-Calais.

Construite par la filiale d’EDF Tiru, cette unité de Tri valorisation matière et énergie (TVME) traitera, à terme, 100.000 tonnes d’ordures ménagères et d’encombrants par an, provenant des 310.000 habitants de 82 communes des communautés d’agglomération d’Hénin-Carvin, du Douaisis et d’Osartis-Marquion.

Production de gaz et de matières combustibles

Dans cette unité, déjà en fonctionnement, les déchets passent plusieurs étapes de tri et de traitement. Les matières organiques sont méthanisées pour produire du biométhane qui sera directement réinjecté depuis l’usine dans le réseau de gaz GRDF de l’agglomération. Cette production atteindra à moyen terme 2,4 millions de mètres cubes.

Les matières combustibles sont quant à elles transformées en CSR, utilisables par les cimenteries en lieu et place d’énergies fossiles.

>> A lire aussi : Un «bus au caca» roule en Grande-Bretagne

« C’est la première usine de ce type en France, nous nous sommes inspirés d’usines en Allemagne », a déclaré lors d’une présentation à la presse le président du Symevad, Martial Vandewoestyne, par ailleurs premier vice-président de la communauté d’agglomération du Douaisis, chargé de l’environnement.

« Pour l’instant, nous produirons du CSR pour les cimentiers, mais demain cela pourra être aussi pour de la chaufferie urbaine et industrielle », a-t-il souligné.

Les Hauts-de-France sont la première région de méthanisation, avec 10 usines sur la petite vingtaine répartie sur le territoire français.