Pas-de-Calais: D'où vient la paraffine blanche retrouvée sur les plages?

POLLUTION Les morceaux de paraffine blanchâtre retrouvés fin novembre sur les plages du Pas-de-Calais proviennent d’une pratique autorisée, mais dont les effets sont mal connus…

Olivier Aballain

— 

Leffrinckoucke (Nord), le 23 mars 2011. Opération de ramassage de déchets
Leffrinckoucke (Nord), le 23 mars 2011. Opération de ramassage de déchets — M.LIBERT/20 MINUTES

Depuis la mi-novembre,ils jonchaient les plages du Pas-de-Calais par blocs blanchâtres de plusieurs kilos, ou en petits morceaux déchiquetés. Il s’agissait de résidus de paraffine brute, sorte de cire malodorante, échoués sur trente kilomètres de littoral entre Berck-sur-Mer et Equihen. Une association du secteur évalue le poids total nettoyé à 3 200 kg.

Une seule journée de ramassage organisée à Dannes, fin novembre, a permis de récolter à elle seule 319 kg de produit, sur moins de 3 kilomètres linéaires de plage.

Relargage en mer

Selon l’un des bénévoles du secteur, la forme torturée de ces morceaux et son odeur rance indiquent que la paraffine provient probablement du relargage en mer d’une cargaison de paraffine sous forme liquide, et qui s’est rapidement solidifiée dans l’eau. Ce produit dérivé du pétrole est utilisé notamment dans la fabrication de certains lubrifiants.

La pratique du nettoyage en mer des cuves de paraffine est légale, autorisée par la réglementation internationale MARPOL.

>> A lire aussi : Quinze ans après, un nouvel «Erika» serait toujours possible

Ce type d’échouage se produit d’ailleurs sur d’autres portions du littoral français : en juin 2015, des résidus similaires avaient ainsi été retrouvés sur les côtes du Finistère. A l’époque, l’agence régionale de santé de Bretagne précisait qu’un contact cutané avec la matière pouvait entraîner une irritation de la peau.

On ne connaît pas les effets de l’ingestion d’un tel produit par les animaux du milieu marin (poissons, oiseaux, mammifères…).