Mort de Marc : renvoi aux assises confirmé

Vincent Vantighem - ©2007 20 minutes

— 

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai a confirmé, hier, le renvoi devant les assises de cinq personnes impliquées, selon l'enquête, dans la mort du petit Marc. Le garçon de cinq ans était décédé à Auby, près de Douai, en janvier 2006 des suites des coups qui auraient été portés par son beau-père un mois et demi plus tôt.

Parmi les cinq personnes renvoyées, hier, devant les assises pour « non-assistance à personne en danger » et/ou « non-dénonciation de crime » selon les cas, on trouve deux médecins. L'accusation leur reproche de n'avoir pas considéré que les côtes et le bassin fracturé du petit Marc puissent être la cause d'un mauvais traitement « Mes clients n'ont rien à se reprocher, a réagi Vincent Potié, leur avocat. On aurait pu les entendre comme simples témoins. » Ils comparaîtront pourtant en compagnie des accusés, ainsi que des grands-parents de la victime et d'une aide maternelle, comme le souhaitait Frank Berton, l'avocat du principal accusé. « Ce petit garçon aurait pu être sauvé dix fois entre le moment des coups et sa mort. La responsabilité est partagée. »