Hauts-de-France: Comment la région a récupéré son nom sur internet

INFO «20 MINUTES» La région Hauts-de-France a négocié pendant plusieurs semaines pour racheter le nom de domaine hautsdefrance.fr à un particulier du Pas-de-Calais...

Olivier Aballain

— 

Xavier Bertrand, président du conseil régional Hauts-de-France
Xavier Bertrand, président du conseil régional Hauts-de-France — O. Aballain

C’est l’aboutissement de plusieurs semaines de négociations. La nouvelle région Hauts-de-France s’est choisie un nom, puis un logo, et depuis le 25 novembre, elle a un portail à son (vrai) nom sur internet.

>> A lire aussi : Nord: Les «Hauts-de-France» existent officiellement, avec Lille pour capitale

Jusqu’à présent, l’assemblée régionale avait dû ruser pour s’afficher sur le portail nordpasdecalaispicardie.fr, ou sous le nom regionhautsdefrance.fr. Le conseil régional Hauts-de-France sera désormais accessible à l’adresse hautsdefrance.fr, suite au rachat des noms de domaines détenus par un particulier, basé à Vitry-en-Artois. A ce prix, l’institution rachète aussi les adresses hautsdefrance.com et hauts-de-france.com.

Dix mille euros pour éviter la procédure judiciaire

La transaction s’est effectuée « à un prix raisonnable, en dessous de 10.000 euros », a précisé à 20 Minutes le cabinet de Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France.

Le vendeur, Pascal Topart, gère depuis plusieurs années le portail régional Chtizz.fr « Hauts-de-France ». Il assure que la négociation s’est déroulée « sereinement » car il n’avait pas acquis le nom de domaine dans le but de le squatter : hautsdefrance.fr lui appartenait depuis 2008, et hautsdefrance.com depuis 2005.

Grâce à ce chèque, la région a simplement évité une procédure judiciaire de plusieurs mois pour faire reconnaître ses droits.

Lancement officiel le 1er décembre

Le cabinet de Xavier Bertrand se dit « persuadé » qu’il aurait eu gain de cause in fine, en raison d’un « droit de préemption » des collectivités publiques sur l’achat des noms de domaine. Mais il lui aurait fallu attendre, car ce droit de préemption, encadré par une loi de 2011, ne s’applique qu’au moment du renouvellement du nom de domaine. Or, selon nos informations hautsdefrance.fr n’arrivait à échéance qu’en juin 2017.

En octobre, le propriétaire d’un autre nom régional, www.hauts-de-france.fr, avait d’ailleurs expliqué au site dailynord.fr qu’il avait décidé, lui, de faire de la résistance. Aujourd’hui, les services de la région affirment vouloir se contenter du nom sans les tirets. Une annonce en grande pompe est prévue d’ici au 1er décembre.