Lille: Martine Aubry fait la promotion de son plan de déplacement modifié

CIRCULATION La maire de Lille a présenté les quelques retouches qui vont être apportées au plan de déplacement urbain…

Mikael Libert

— 

La fin de la rue Nationale est de nouveau en double sens.
La fin de la rue Nationale est de nouveau en double sens. — M.Libert / 20 Minutes

« L’esprit du plan est gardé ». C’est ce que Martine Aubry, maire de Lille, a affirmé, mercredi, lors de la présentation des modifications qui seront apportées au plan de déplacement urbain (PDU) de la ville. Ces quelques retouches ont été faites pour tenter de calmer la grogne des commerçants qui se plaignaient de baisses de leurs chiffres d’affaires.

Relativiser la responsabilité du PDU

En préambule, l’élue socialiste a tenu à relativiser en précisant que toute la misère des commerçants ne pouvait pas être mise sur le dos du PDU : « C’est vrai que la tendance en septembre et octobre était globalement à la baisse, mais il y a des facteurs extérieurs, comme le temps et la baisse du pouvoir d’achat, qui expliquent en partie les difficultés », avance Martine Aubry.

>> A lire aussi : L’opposition donne ses solutions pour améliorer le plan de circulation

En ce qui concerne le PDU, la maire a rappelé que « dès le début, on avait dit que l’on procéderait à des ajustements ». Comme du côté de la Halle aux sucres « où l’on savait qu’il y aurait des problèmes mais on voulait les mesurer ». Et ces ajustements, il y en a quatre principaux.

Quatre changements majeurs

La rue Basse va être remise, dès jeudi, dans le même sens qu’avant et ses trottoirs vont être élargis. Le haut de l’avenue du Peuple-Belge, vers La Madeleine, sera désormais en double-sens du côté de l’IAE et le sens de la voie d’en face sera inversé comme ce fut demandé par un collectif de riverains. Le bout de la rue Gauthier-de-Chatillon, en face de la synagogue, sera inversé. Enfin, le petit morceau de rue qui passe devant la préfecture sera ouvert en double-sens après modification de l’emplacement des arrêts de bus du boulevard de la Liberté. Cette dernière modification devrait résoudre, au moins en partie, le problème posé par l’inversion de sens de la fin de la rue de Valmy.

Un nouveau bilan sera fait, fin janvier, pour les endroits où cela pourrait encore coincer. Il reste la question du « point gris » du rond-point du conseil régional pour lequel Martine Aubry n’a « pas de solution ».