Lille: Les derniers migrants du jardin des Olieux ont été évacués

JUSTICE Les services de l’Etat ont mis en application une décision du tribunal administratif de Lille autorisant le démantèlement du camp…

Mikael Libert

— 

Le jardin des Olieux, à Lille, en juin 2016
Le jardin des Olieux, à Lille, en juin 2016 — Google Street View

Ce mercredi, le camp de migrants installé sur une parcelle du Jardin des Olieux, dans le quartier de Moulins, à Lille, a été démantelé. Cette action fait suite à une décision du tribunal administratif (TA) de Lille rendue le 17 novembre.

Depuis le mois de juin 2015, une partie du parc public des Olieux, à Lille, était occupée par un campement de fortune, essentiellement peuplé de migrants en provenance de pays de l’Afrique noire. Jusqu’en octobre dernier, il y avait encore environ 150 personnes, dont beaucoup de mineurs, qui vivaient là dans des abris de fortune.

Le plan de l’Etat validé

C’est d’ailleurs au mois d’octobre que la Métropole européenne de Lille avait déposé un référé au TA de Lille pour demander « l’expulsion de tous les occupants sans droit ni titre » des Olieux. Le recours déposé par les réfugiés a été rejeté, le tribunal ayant considéré, notamment, que le plan d’action élaboré par les services de l’Etat pour mettre à l’abri les migrants était en effet applicable immédiatement, ce qui ne justifie plus le maintien sur place de ceux-ci.

>> A lire aussi : Le cas de mineurs laissés à la rue faute d'argent discuté au tribunal

Les 19 derniers réfugiés présents au jardin des Olieux ce mercredi matin, ont donc été évacués après que les forces de l’ordre ont bouclé le périmètre. Selon un communiqué de la préfecture, ils ont été « mis à l’abri » dans différents lieux, à Cassel, Louvroil et Dunkerque. Toujours selon des chiffres fournis par les services de l’Etat, ce sont 80 personnes ayant transité par les Olieux qui ont été prises en charge depuis début novembre.