Nord: Un auteur lillois veut réinventer la BD numérique

CULTURE Un nouveau format de BD totalement numérique a été conçu par l'auteur lillois Axendre...

Olivier Aballain

— 

Image issue de la BD en ligne «Eden, la seconde Aube»
Image issue de la BD en ligne «Eden, la seconde Aube» — Axendre

Armée d’un solide 10,6 % de croissance des ventes en France en 2015, la bande dessinée ne craint pas l’avènement du numérique. Mais elle n’en tire pas non plus vraiment parti, selon l’auteur lillois Axendre.

Designer à la ville (chez Décathlon), Pierre Chalamette, de son vrai nom, a lancé une œuvre sur internet qui pourrait ouvrir un nouveau chapitre du neuvième art.

Eden, la seconde Aube a convaincu le site spécialisé CultureBD. com, qui en a fait son projet du mois, tout en séduisant déjà 138 donateurs sur le site participatif Ulule.

Des couleurs, des lumières, impossibles à trouver sur le papier

« Trop souvent, la BD numérique se résume à lire un PDF au format portrait sur un écran au format paysage », résume Pierre Chalamette/Axendre. Valéry Le Prévost, patron de la librairie BD + Café, à Lille, ne peut qu’approuver le constat : « Ce n’est pas très pratique, il faut un système d’animation pour lire les textes… Proposer autre chose, c’est une bonne idée ».

Ce nouveau format, cela fait dix ans qu’Axendre y travaille. L’auteur part bien d’un crayonnage papier, mais ensuite tout est retravaillé spécifiquement pour le support numérique. « La technique permet des choix esthétiques nouveaux, un travail sur les couleurs, des lumières, que l’on ne peut pas avoir sur le papier », explique l’auteur.

Une part d’interactivité est aussi offerte au lecteur, tout en veillant à ne pas glisser dans l’animation ou le jeu video (l’auteur confesse un faible pour Shadow of Colossus et Child of Fate…). Et le pari est tenu, grâce à des mouvements qui ressemblent à un peu à des panneaux japonais. « Il conserve bien l’esprit de la bande dessinée, c’est de la bande dessinée », confirme Lyne-Marie Gerold, rédactrice en chef de CultureBD. com.

Travail en équipe

Deux des dix chapitres du premier tome, gratuits, sont en ligne depuis juin, et l’auteur a déjà levé près de 7.000 euros pour financer la réalisation des chapitres restants, et rémunérer « un peu » l’équipe qu’il a fédérée autour de son projet. On y trouve un co-scénariste, FK, rencontré au travail chez Décathlon, et un compositeur qui a signé la musique originale.

« On ne sait pas comment va réagir le public traditionnel, si le projet va capter peut-être de nouveaux amateurs, commente Lyne-Marie Gerold. Mais ce qu’il fait est intéressant pour sa démarche créative en équipe ». Deux autres tomes sont en projet. L’appel de fonds sur Ulule.fr doit se terminer le 4 décembre.