VIDEO. Primaire à droite: Xavier Bertrand a (discrètement) voté François Fillon

POLITIQUE Xavier Bertrand a bien voté pour François Fillon à la primaire de la droite et du centre…

Olivier Aballain
Xavier Bertrand et François Fillon à l'Assemblée en 2014
Xavier Bertrand et François Fillon à l'Assemblée en 2014 — BERTRAND GUAY / AFP

Du grand art. En pleine agitation électorale, Xavier Bertrand parvient à expliquer son vote sans jamais le dévoiler. Dans une soirée dont les résultats  (entre autres), le président de la région Hauts-de-France a produit son numéro d’équilibriste  . Depuis, on a appris dans la  qu’il avait confié, la veille, en petit comité, avoir l’intention de voter pour François Fillon.



Xavier Bertrand sur la primaire à droite : « Le moment venu, je dirai clairement pour qui j’ai voté sans me cacher. »

Certains avaient  à Alain Juppé, d’autres   juste avant le vote… Xavier Bertrand n’a finalement pas bougé une oreille, à l’inverse du risque pris par sa collègue d’Ile-de-France en faveur d’Alain Juppé.

L’explication de cette discrétion a été donnée en direct, dimanche soir : « Je ne me reconnais pas à 100 % dans les différents projets », a indiqué l’élu des Hauts-de-France. Élu en décembre 2015 avec les voix de gauche, face à Marine Le Pen, il déroule son argumentaire : « Il y a des choses dans les programmes comme supprimer l’ISF (impôt sur la fortune) en premier… Franchement ce n’est pas ma tasse de thé, je pense qu’avec tout cet argent il y a beaucoup d’autres choses, plus efficaces, plus intelligentes à faire. »

Des indices qui mènent à François Fillon

Mais Xavier Bertrand a quand même glissé un bulletin dans l’urne lors du premier tour de , et certifie que l’heureux bénéficiaire de son choix « est au courant » (au passage, on apprend que ce n’est pas NKM, puisque c’est un homme).

En off, un membre de son équipe donnait, début novembre, un indice qui apparaît après coup, déterminant : « Il n’y a pas que les programmes. Il est très attentif à ce que son vote soit efficace, et il soutiendra donc celui qui sera le mieux placé pour faire gagner ses idées. Et là, rien n’est encore joué… »

Prudent, le président des Hauts-de-France se payait le luxe, à l’époque, de snober , Alain Juppé, en se revendiquant « candidat à rien, totalement libre car mobilisé à 100 % pour la région ». Alors, trois semaines plus tard, quand François Fillon a renversé la table, Xavier Bertrand n’est pas tombé de sa chaise.

Mais s’il s’arrête maintenant à l’avance de 630 000 voix de  sur  , le mieux placé pour faire « gagner ses idées » est bel est bien connu depuis dimanche soir. D’ailleurs, Xavier Bertrand avait assisté au meeting du Sarthois à Lille le 9 novembre,   (et tenu à le faire savoir).

Mise à jour 22/11 : Annonce du vote Fillon, dans la Voix du Nord