Pas-de-Calais: Dix migrants interpellés près de l’usine Roquette

SOCIÉTÉ Ils sont arrivés sur le site industriel dissimulés dans un camion…

M.L. avec AFP

— 

L'usine Roquette, à Lestrem, dans le Pas-de-Calais.
L'usine Roquette, à Lestrem, dans le Pas-de-Calais. — Google Maps

Jeudi matin, dix migrants, dont deux enfants, ont été interpellés près de l’usine de chimie verte Roquette, à Lestrem (Pas-de-Calais). Selon la préfecture, ils sont probablement arrivés sur place dissimulés dans un camion.

« Le poste de sécurité de l’entreprise Roquette située sur la commune de Lestrem a prévenu la brigade de gendarmerie de Laventie de la présence de dix migrants à proximité de l’entreprise », relate la préfecture du Pas-de-Calais, précisant que ces derniers sont de nationalités iranienne et irakienne.

Leur sort est inconnu

Des gendarmes sont allés sur place et les ont interpellés, indique la préfecture, sans préciser s’ils avaient ensuite été relâchés ou emmenés au poste en vue, éventuellement, de les placer en centre de rétention.

En effet, après l’évacuation de 7.000 réfugiés de la « Jungle » de Calais vers des centres d’accueil en France, l’Etat avait annoncé un retour au « droit commun » et intensifié les interpellations de migrants errant dans la région.

Se dissimuler dans des camions était, avant le démantèlement, l’un des moyens privilégiés pour les candidats à l’exil en Angleterre.