« Besoin d'un rattrapage »

Recueilli par Vincent Vantighem - ©2007 20 minutes

— 

Rudi Cardot

Secrétaire

départemental de l'Unsa.

Dans la région, sept syndicats appellent aujourd'hui

les fonctionnaires à faire grève.

Pour quelles raisons ?

Le Nord-Pas-de-Calais est une région sous-administrée. Les tentatives précédentes de dialogue ayant avorté, nous voulons créer un rapport de force permettant l'ouverture de négociations.

Qu'est-ce qu'une région « sous-administrée » ?

Il manque des emplois dans tous les services publics. On compte ainsi 63,5 agents pour 1 000 habitants dans le Nord, contre 70,7 au niveau national. Idem pour la santé, qui accuse un déficit d'emplois de 8,7 % par rapport au reste de la France, alors qu'on dénombre 30 % de pathologies en plus. Quant à l'Education nationale, c'est un secteur où il ne cesse d'y avoir des coupes sombres. Mais il ne faut pas tomber dans le misérabilisme non plus.

Alors, que réclamez-vous ?

La région a besoin d'un rattrapage. On a qu'à faire une règle de trois. Moi, c'est comme ça qu'on m'a appris. En plus, créer des emplois publics permettrait de réduire le chômage. Mais c'est vrai que ce n'est pas à la mode...

Quelles conséquences

ce retard régional entraîne-t-il sur la vie de tous les jours ?

Elles sont nombreuses. Cela va des classes surchargées qui accueillent nos enfants à l'attente aux urgences qui s'éternise faute d'infirmières et de médecins. Tout le monde est concerné. Dans les réunions de retraités, les gens qui habitent à la campagne m'expliquent qu'ils ne peuvent plus retirer d'argent car leurs bureaux de poste ferment les uns après les autres...

Etes-vous prêts

à reconduire la grève demain ?

Non, nous ne sommes pas dans cette logique.