Démantèlement de la «Jungle» de Calais: 7.000 migrants ont été pris en charge

SOCIÉTÉ C’est le chiffre qui ressort du bilan définitif tiré par Bernard Cazeneuve de l’opération…

M.L. avec AFP

— 

Calais, le 25 octobre 2016 - Evacuation de la jungle, camp de migrants
Calais, le 25 octobre 2016 - Evacuation de la jungle, camp de migrants — Olivier Aballain / 20 Minutes

Vendredi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé qu’un peu plus de 7.000 migrants ont été pris en charge par les pouvoirs publics lors du démantèlement de la « Jungle » de Calais.

Dans le détail, 5.132 adultes ont été envoyés dans des centres d’accueil et d’orientation (CAO) en régions et 1.932 mineurs ont été pris en charge à l’issue de l’opération menée fin octobre sur ce campement, a indiqué le ministre lors d’un colloque organisé par France terre d'asile à Paris.

274 mineurs ont pu traverser la Manche

Par ailleurs, 274 mineurs ont pu, « depuis le 17 octobre dernier, bénéficier d’une mesure de transfert vers la Grande-Bretagne, où ils ont retrouvé leurs proches », a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : Malgré le démantèlement de la « Jungle », les problèmes demeurent

Commencée le 24 octobre, cette gigantesque opération s’est officiellement achevée jeudi : « la lande est donc totalement vidée de ses habitants et définitivement fermée », a déclaré le ministre ».

1.700 migrants expulsés

Répétant ses efforts de lutte contre l’immigration irrégulière, Bernard Cazeneuve a souligné avoir fait reconduire « à partir de Calais, avec les services de la police de l’air et des frontières, 1.700 migrants qui ne relevaient pas de l’asile et qui étaient en situation irrégulière ».

>> A lire aussi: Le camp de Stalingrad évacué, dans la foulée de la «Jungle» de Calais

Dans la foulée du démantèlement de la « Jungle » de Calais, plus de 3.800 migrants ont été évacués, vendredi matin, de leur campement du nord-est de Paris, pour être conduits dans des centres d’hébergement en Ile-de-France, une opération record dans la capitale.