Pas-de-Calais : Le voleur sexagénaire de plaques d’égout n’ira pas en prison

JUSTICE Le retraité qui dérobait des plaques d’égouts pour améliorer sa retraite écope simplement d’une amende…

G.D.
— 
Illustration d'une plaque d'égout.
Illustration d'une plaque d'égout. — Molliere / SIPA

Il volait des plaques d’égouts pour agrémenter sa petite retraite. Un homme de 68 ans a été condamné à 30 jours-amendes à cinq euros,rapporte La Voix du Nord. L’audience avait eu lieu le 12 octobre au tribunal de Boulogne-sur-Mer. Le délibéré vient d’être rendu.

Le sexagénaire était accusé de 18 vols d’objets métalliques, allant de la plaque d’égout en fonte à celle en inox ancré dans le port, à Outreau, entre février 2015 et juin 2016.

« J’ai une toute petite retraite »

Il revendait le produit de ces larcins à des ferrailleurs mais n’avait reconnu que quatre méfaits. « Je dois reconnaître que c’est dangereux, car une fois les plaques enlevées, il y avait un trou », avait-il expliqué à la barre. Mais il avait justifié son geste : « J’ai une toute petite retraite, alors j’ai commis ces vols pour m’aider un peu financièrement ».

Dans la mesure où le prévenu n’était pas un inconnu de la justice, une peine de cinq mois de prison avait été demandée par le procureur. Le tribunal s’est montré plus clément. L’homme échappe à la détention.