Lille: La guerre entre bandes pour le contrôle de Wazemmes

SOCIÉTÉ Le quartier de Wazemmes en proie à une lutte de territoire entre Marocains et Algériens…

Mikaël Libert
— 
La rue Jules-Guesde, à Lille-Wazemmes.
La rue Jules-Guesde, à Lille-Wazemmes. — O. Aballain / 20 Minutes

Vendredi, trois individus devaient être jugés en comparution immédiate au tribunal de grande instance de Lille. Ils avaient été arrêtés, mardi, pour des violences avec armes dans le quartier de Wazemmes, à Lille.

Des armes blanches

Les incidents de mardi avaient fait grand bruit parmi les habitants de Wazemmes, pourtant « habitués » aux rixes dans leur quartier. Une trentaine de personnes, munies d’armes blanches en tous genres, avait semé la pagaille en début d’après midi.

>> A lire aussi : Les rixes se multiplient dans le quartier de Wazemmes

Un jeune homme d’origine algérienne avait été blessé à la tête et des voitures avaient été dégradées. L’intervention des forces de l’ordre avait permis l’interpellation de sept individus, dont les trois qui comparaissaient, vendredi.

Guerre de territoire

Selon la Voix du Nord, qui rapporte les propos du président pendant l’audience de comparution immédiate, il s’agit d’affrontements entre deux bandes rivales : les Algériens d’un côté et les Marocains de l’autre. Le procureur, lui, a évoqué une lutte pour la propriété du quartier.

>> A lire aussi : Lettre au vitriol d'un sympathisant de gauche à Aubry

Mais les trois mis en cause, de la bande des marocains, n’ont pas été jugés. Comme la loi le leur permet, ils ont demandé un délai afin de préparer leur défense. L’audience a donc été reportée au 30 novembre. L’un d’eux a été laissé libre et les deux autres ont été placés en détention provisoire.