«Jungle» de Calais : De nouveaux incendies ce mercredi

MIGRANTS De nouveaux feux de cabanes ont été allumés au lendemain d’une nuit agitée dans la «Jungle»…

Mikaël Libert

— 

Des cabanes ont été incendiées ce mercredi dans la «Jungle» de Calais.
Des cabanes ont été incendiées ce mercredi dans la «Jungle» de Calais. — P.Huguen / AFP

De multiples incendies se sont déclarés, mercredi midi, dans diverses zones de la « Jungle » de Calais, semblables aux feux volontaires qui ont ravagé une partie du camp dans la nuit, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Après une matinée de calme

Alors que le calme régnait dans la matinée, les départs de feux se sont multipliés peu avant midi, dégageant d’épais panaches de fumée noire. Des pompiers sont arrivés, mais en nombre insuffisant pour lutter immédiatement contre tous ces incendies.

Sur les réseaux sociaux, la photographie d’un bus en flammes à l’intérieur du camp circule depuis ce mercredi matin. « Il ne s’agit en aucun cas d’un des véhicules déployés pour l’opération mais d’une épave servant d’abri ou de lieu de stockage », a affirmé la préfecture. Rien ne permet d’assurer que cette image, dont l’auteur n’est pas identifié, a été prise dans la nuit de mardi à mercredi.

« Ils préfèrent mettre le feu à ce qu’ils laissent »

Interrogée au sujet des incendies, la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, avait évoqué une « tradition de la population migrante ». Hypothèse partagée par Franck Esnée, chargé de mission pour Médecins sans frontières : « Il ne faut pas forcément s’inquiéter des départs de feu. Cela peut faire partie d’une sorte de rite, de tradition, notamment chez les Soudanais qui préfèrent mettre le feu à ce qu’ils laissent derrière eux », a-t-il déclaré à 20 Minutes, mardi.

Ce phénomène avait d’ailleurs été observé en mars dernier, lors du démantèlement de la partie sud du camp de la Lande. Des abris abandonnés étaient incendiés au fur et à mesure que policiers et ouvriers avançaient.