Nord: Une accusée se suicide en prison avant la fin de son procès

SOCIÉTÉ Accusée du meurtre de son compagnon, elle a mis fin à ses jours après le premier jour de son procès…

M.L. avec AFP

— 

Un couloir dans un quartier de détention de la prison de Sequedin, dans le Nord.
Un couloir dans un quartier de détention de la prison de Sequedin, dans le Nord. — M.Libert/20 Minutes

Dans la nuit de lundi à mardi, une femme accusée d’assassinat s’est suicidée dans sa cellule de la prison de Sequedin, après le premier jour de son procès devant les assises du Pas-de-Calais à Saint-Omer

Enquête ouverte

« Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances » du décès, a indiqué à l’AFP la direction interrégionale des services pénitentiaires (DISP), confirmant une information de la Voix du Nord.

« Ma cliente a été retrouvée morte dans sa cellule à 7h30 ce matin », a indiqué pour sa part Me Blandine Lejeune, avocate de l’accusée, sans donner plus de précisions.

Âgée de 45 ans, cette Nordiste était en détention provisoire depuis quatre ans. Accusée d’avoir assassiné en 2012 son compagnon, en l’empoisonnant avec des médicaments, elle clamait son innocence.

« Défaut de surveillance »

« Il n’y aura donc plus de procès, alors que je me serais battue bec et ongles pour son acquittement », a regretté l’avocate, déplorant un « défaut de surveillance ».

« L’accusée était très ébranlée à la fin de l’audience de lundi. Il était évident qu’il fallait la surveiller particulièrement, même si elle était en détention préventive depuis quatre ans », a déclaré à La Voix du Nord l’un des avocats de la partie civile, Me Loïc Bussy.