Des policières contrôlent un automobiliste (illustration).
Des policières contrôlent un automobiliste (illustration). — M.Libert / 20 Minutes (archives)

SÉCURITÉ

Roubaix: Opération coup de poing contre la délinquance routière

Le commissariat de Roubaix a organisé une vaste opération de contrôles routiers…

La journée des contrôles. Hasard du calendrier ou pas, la métropole Lilloise a été, mardi, le théâtre de deux importantes opérations de contrôles.

A celle de Transpole dans le métro, il faut ajouter celle de la police de Roubaix qui, elle, ciblait les utilisateurs de véhicules à moteurs.

« Accroître la visibilité policière »

Ce sont environ 40 policiers nationaux et municipaux qui ont été mobilisés dès 16h30, mardi, pour mener à bien une vaste opération de contrôles routiers sur différents « points sensibles de la ville de Roubaix », a expliqué dans un communiqué la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP).

Le but ? Lutter contre l’insécurité routière, mais aussi « accroître la visibilité policière à un moment de forte circulation » assure-t-on à la DDSP.

Plus de 40 infractions par heure

L’opération a duré deux heures au cours desquelles les forces de l’ordre ont arrêté 281 véhicules sur 16 points de la ville. Et la pêche à été bonne si l’on peut dire car un peu plus de 29 % des personnes contrôlées avaient quelque chose à se reprocher. Avec 82 infractions, cela fait tout de même, en moyenne, près de 41 infractions de l’heure.

>> A lire aussi : Il est soupçonné du vol, en un an, de 40 à 80 voitures

Sept personnes ont été verbalisées pour des délits routiers, dont trois pour défaut de permis de conduite, deux pour fausse immatriculation de leur véhicule et deux pour défaut d’assurance.

Un peu de tout

Le plus gros concerne des contraventions, 75 dressées en tout. Et, dans ce domaine, la « star » est le non-port de la ceinture de sécurité (7), suivie par le défaut de contrôle technique (4), l’usage du téléphone portable (3) et le franchissement d’un feu rouge (1). Les 60 autres contraventions concernent, entre autres, la non-présentation de titres ou l’absence de gilets de sécurité.

Dans son bilan, la DDSP précise aussi que quatre véhicules ont été immobilisés et que trois autres ont été enlevés par la fourrière.