Drapeau européens au siège de la commission européenne, à Bruxelles
Drapeau européens au siège de la commission européenne, à Bruxelles — Virginia Mayo/AP/SIPA

EUROPE

Hauts-de-France: Comment l'Europe booste la région

La région Hauts-de-France bénéficie d'1,7 milliard d’euros d’aides européennes pour la période 2014-2020, et elle veut le faire savoir….

Entre Bruxelles et les Hauts-de-France, la proximité n’est pas seulement géographique. Avec 1,7 milliard de fonds européens attribués à la région pour la période 2014-2020, le Nord-Pas-de-Calais-Picardie est tout simplement le chouchou de l’Union européenne, parmi les régions françaises.

Le conseil régional a décidé de le faire savoir à partir du 29 octobre, à travers cinq samedis « Café de l’Europe » organisés dans ses cinq départements*. « L’institution européenne nous demande de faire un effort sur la visibilité de son action, et je pense qu’elle a raison, explique Valérie Létard, vice-présidente du conseil régional. Elle a versé 37 millions d’euros pour le Louvre-Lens, et on a juste planté un petit panneau sur le côté du bâtiment… »

Sur l’emploi des jeunes, 116 millions d’euros à dévorer

Le meilleur exemple est le succès fulgurant de l’initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ). En moins de deux ans, le dispositif a déjà profité à 34.850 habitants du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie âgés de 18 à 26 ans. Considérés comme « très éloignés de l’emploi », sortis du système éducatif, parfois repris de justice, ces jeunes plein d’envie ont pu bénéficier d’une nouvelle chance en bénéficiant d’une formation adaptée à un futur employeur.

Ce fut le cas chez le constructeur automobile PSA, où 70 jeunes ont été accueillis en formation. « Ils ont suivi un cursus de onze semaines spécialement adapté à nos métiers, et à nos conditions de travail », explique Luc Samsoen, directeur des ressources humaines chez Sevelnord, à Lieu-Saint-Amand.

>> A lire aussi : Valenciennes: Peugeot dévoile le Traveller, son nouvel utilitaire nordiste

Résultat : sur les 70 jeunes formés, 54 vont poursuivre chez Sevelnord en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Leurs onze semaines de formation ont été totalement prises en charge par l’Europe.

L’enveloppe de 116 millions d’euros, débloquée par l’Union européenne, est déjà consommée à 90 % dans les Hauts-de-France, au point que la région espère obtenir une enveloppe supplémentaire pour prolonger le dispositif au-delà de 2017.

Les animations « Café de l’Europe » se tiendront le 29 octobre à Saint-Quentin (Aisne), le 5 novembre à Valenciennes (Nord), le 12 novembre à Beauvais (Oise), le 19 novembre à Arras (Pas-de-Calais) et le 26 novembre à Amiens (Somme).