Nord: Un octogénaire meurt après avoir avalé son dentier

FAITS DIVERS Les proches de la victime dénoncent des dysfonctionnements des services hospitaliers…

Mikael Libert

— 

Le centre hospitalier de Dunkerque.
Le centre hospitalier de Dunkerque. — Google Maps

Samedi, Roland, un homme de 85 ans est décédé à l’hôpital de Zuydcoote, dans le Nord a révélé la Voix du Nord. Sa mort est due à une série de dysfonctionnements des services de santé après que l’octogénaire a avalé son dentier au cours d’un repas avec des amis, en août dernier à Cambrai.

Fausse route

Le 14 août, Roland a été conduit au service des urgences de l’hôpital de Cambrai. Alors qu’il déjeunait en compagnie de plusieurs amis, cet homme de 85 ans a avalé un radis de travers. Le médecin qui a ausculté Roland a évoqué la possibilité d’une fausse route.

>> A lire aussi : Le patient âgé passe six jours avec un dentier dans la gorge

Peu après être retourné chez-lui, à Houtkerque, l’état de santé de Roland s’est aggravé au point que le SAMU a été appelé. L’octogénaire a été hospitalisé à Dunkerque. Au personnel des urgences, sa famille a signalé qu’il aurait pu avaler son dentier car ils ne le retrouvent pas.

Une radio six jours plus tard

Selon les proches de Roland, leur hypothèse n’a pas été prise au sérieux par les médecins. Six jours plus tard, une radio de la gorge a enfin été prescrite, laquelle a permis d’identifier le problème. Le dentier n’avait pas disparu, mais il se trouvait effectivement bloqué dans la gorge de Roland, au niveau de ses cordes vocales.

>> A lire aussi : L'hôpital de Blois condamné à indemniser un patient qui avait avalé son dentier

Une opération en urgence a permis de retirer l’objet coincé. Et, si l’état de santé de l’octogénaire s’est amélioré au début, il a fini par succomber, samedi. La famille de Roland pointe du doigt le fait qu’elle n’a pas été écoutée par le personnel de l’hôpital. Hôpital dont la direction avait évoqué, fin août, d’éventuels « comportements inacceptables », et qui a ouvert une enquête interne.