Lille: Avec l’arrivée de Primark, Euralille fait carton plein

COMMERCE Avant la fin de l’année 2016, le centre commercial aura définitivement achevé sa « métamorphose »…

Mikaël Libert

— 

Primark à Euralille, c'est pour bientôt.
Primark à Euralille, c'est pour bientôt. — M.Libert / 20 Minutes

A guichets fermés. La cure de jouvence du plus important centre commercial Lillois, est enfin terminée. Avec l’arrivée de quatre nouvelles grandes marques, Euralille est désormais plein comme un œuf.

Plus de dent creuse

Début 2014, le paquebot lillois d’Unibail-Rodamco s’offrait une nouvelle jeunesse pour environ 48 millions d’euros. Après de lourds travaux, Euralille s’était même payé une nouvelle inauguration, 20 ans après la première, en 1994. Mais il subsistait une vilaine dent creuse qui avait un peu gâché la fête. En l’espèce, les milliers de m² laissés libres après le départ de Planète Saturn et la réduction de surface de Carrefour.

Cité par la maire de Lille, Martine Aubry, lors de sa conférence de presse de rentrée, Unibail-Rodamco a affirmé que Lille était l’un des centres qui ont le moins souffert de la situation en France ces derniers mois. A l’heure où certains tirent la langue, la direction d’Euralille assure que « toutes les cellules commerciales sont pleines ».

La machine Primark

Fin octobre, c’est donc la troisième et dernière phase du « renouveau d’Euralille » qui sera achevée avec l’ouverture d’une « shopping place » dont l’enseigne phare sera sans aucun doute Primark et ses près de 5.000m² de surface de vente, ses 43 caisses et ses 61 cabines d’essayage.

Selon la direction du centre, la marque Irlandaise est d’ailleurs à l’origine de 400 des 500 emplois créés à Euralille dernièrement. L’ouverture au public aura lieu le 27 octobre, suivie d’une inauguration officielle en grande pompe le 31.

>> A lire aussi : La rénovation d'Euralille a séduit Primark

Outre Primark, trois autres enseignes vont arriver. Une marque de design danoise, FLying Tiger Copenhagen, la joaillerie J’M et le Colombus Café & Co. Euralille assure par ailleurs que d’autres arrivées seront annoncées en janvier 2017. Une attractivité qui ne devrait pas faiblir « avec le renouveau et l’essor du quartier », explique le directeur du centre, Vincent Logerot, allusion à l' implantation d’un hôtel Mama Shelter de l’autre côté de la rue.