Dix-neuf personnes jugées pour avoir détenu des collections explosives

(avec AFP) - ©2007 20 minutes

— 

Il ramassait des grenades britanniques et allemandes sur les anciens champs de bataille du Pas-de-Calais. Huit mois avec sursis, assortis d'une mise à l'épreuve pendant trois ans, et 3 000 euros d'amende ont été requis hier contre un homme de 65 ans, propriétaire d'un hangar à Oppy-sur-Vimy dans lequel les gendarmes avaient saisi, en mars 2006, près de 27 tonnes d'obus et de grenades des deux guerres mondiales.

Qualifié « d'industriel de la collection », le sexagénaire, ouvrier retraité, était jugé hier devant le tribunal correctionnel de Riom (Puy-de-Dôme) en compagnie de dix-huit autres collectionneurs. Tous poursuivis pour détention illégale d'armes de guerre et de défense, ils ont été identifiés grâce à une enquête démarrée en 2004. « Je voulais préserver le patrimoine : dans cent ans, il n'y aura plus tout ça », s'est défendu le collectionneur du Pas-de-Calais, qui démilitarisait lui-même ses munitions en les trempant dans un bain de soude puis d'eau pendant plusieurs semaines avant de retirer la charge explosive.