Percheron incite le bassin minier à se « bouger » pour son Louvre

Vincent Vantighem - ©2007 20 minutes

— 

« Pour l'instant, le plus motivé, c'est Gervais Martel. » Président (PS) du conseil régional, Daniel Percheron a regretté hier que la communauté d'agglomération de Lens-Liévin « n'accompagne » pas davantage le projet du Louvre-Lens dont l'ouverture est prévue en 2010 : « Je leur ai conseillé d'emprunter 100 millions d'euros pour se développer... Ils sont hésitants. »

Il faut reconnaître qu'avec ses 36 communes et ses 252 000 habitants, l'intercommunalité ne dispose pas des mêmes moyens que la région. « S'il me prêtait les 100 millions, ça irait mieux, sourit Michel Vancaille, président (PS) de la collectivité. On a libéré du terrain, travaillé sur les transports en commun et l'accessibilité : je ne peux pas faire plus pour l'instant. » Pas grave, Daniel Percheron a également prévu de solliciter Nicolas Sarkozy. Sur la question financière cette fois-ci. « L'Etat a accordé entre 6 et 8 millions pour le projet du centre Beaubourg à Metz, je veux le même traitement. » Avec le concours de Jack Lang, il a même invité le chef de l'Etat à visiter le futur site du Louvre-Lens pour lui en parler.