Pro B: Lille nourrit de réelles ambitions cette année

BASKET Le club de basket de Lille pense pouvoir bien figurer en Pro B lors de la saison 2016-2017, qui commence le 14 octobre...

Olivier Aballain

— 

Dequan Jones au dunk lors de la victoire de Lille contre Le Havre, le 4 octobre 2016
Dequan Jones au dunk lors de la victoire de Lille contre Le Havre, le 4 octobre 2016 — Christophe Delrue / LMBC

Le basket lillois voit un peu plus haut. A quelques jours du début de saison en Pro B, contre Roanne (le 14 octobre), l’entraîneur du Lille Métropole Basket (LMB) est plutôt optimiste. Neno Asceric se dit « satisfait » des douze matchs de préparation joués par son équipe.

>> A lire aussi : Basket, rugby, hand... : Bon, elle arrive quand la deuxième équipe de haut niveau à Lille?

Le dernier en date du 4 octobre, unique victoire (77-61) accrochée en Leaders Cup par les Lillois, est même, selon le technicien serbe, « le meilleur » depuis la reprise. « Je crois que l’on a mieux joué que contre Strasbourg en coupe de France », estime Neno Asceric.

« Faire mieux » que l’an passé

Strasbourg, c’était une belle façon de lancer la saison : En battant le demi-finaliste du dernier championnat de Pro A, les basketteurs lillois ont, selon leur coach, « montré qu’il n’y avait pas de grosse différence de niveau avec la Pro A ». Avec, en prime, le droit de rêver pendant 4 mois de plus, puisque les 1/8e de finale de la coupe ne se joueront qu’en janvier (le 28), contre une autre équipe de Pro A, Chalons-Reims. « La Coupe de France, c’est notre 2e objectif après la participation aux play-offs », précise Neno Asceric.

>> A lire aussi : Pro A: Les fans du Portel sortent des posters de femmes dénudées pour déconcentrer l'adversaire

Même l’élimination décevante en Leaders Cup (1 victoire, 3 défaites) n’est pas ressentie comme un échec total. « On perd deux matchs de justesse [les deux premiers, 77-78 à domicile contre Boulogne et 87-93 au Havre]. Il n’y a que la défaite à Boulogne [61-80] qui m’a vraiment mis en colère », estime Neno Asceric.

Le président du Lille Métropole Basket, Servais Tomavo, l’a dit : Il veut « faire mieux » que la 9e place arrachée en fin de saison l’an dernier. « C’est possible, le groupe est plus jeune que l’an dernier mais il y a un bon esprit collectif », assure le coach Neno Asceric, qui s’attend à « être de mieux en mieux après Noël ». Les principaux concurrents de Lille, d’après lui, sont Bourg-en-Bresse, Nantes, Roanne et Boulazac.