Lille: Ils misent sur la « Mama » pour faire enfin vivre Euralille

URBANISME Un ambitieux projet immobilier, comprenant un hôtel Mama Shelter, va sortir de terre en face du centre commercial Euralille fin 2018…

Mikael Libert

— 

Le projet Smaw, à Lille, sortira de terre fin 2018.
Le projet Smaw, à Lille, sortira de terre fin 2018. — Stéréographe

En grande pompe. Ce jeudi matin, l’essentiel du gratin politique et économique lillois a participé à la pose de la première pierre du projet immobilier « Swam » dont l'achèvement est prévu fin 2018. C'est aussi la tête de pont du futur quartier Euralille 3000 qui, lui, devrait occuper les aménageurs au cours des 25 prochaines années.

Faire vivre un quartier d’affaires

Selon les intervenants de ce jeudi, Euralille est le 2e ou le 3e quartier d’affaires en France. Et un quartier d’affaires, le soir, c’est mort. La promesse faite, en 2013, par le promoteur Nacarat et le groupe Mama Shelter de remettre de la vie là où il n’y a que des bureaux a séduit la ville et la métropole européenne de Lille (MEL). « Le projet Swam apporte une mixité programmatique afin de rendre ce quartier plus vivant », assure Thomas Lierman, DG adjoint de Nacarat.

>> A lire aussi : L'Inrap met au jour un bastion de type Vauban à Lille

Et par « mixité programmatique », il faut comprendre qu’il y aura certes beaucoup de bureaux (3.500m²), mais aussi des commerces, des cafés, des restaurants et… l’hôtel Mama Shelter. « Un bar avec des chambres au dessus, corrige Serge Trigano, cofondateur de la marque. C’est d’abord un lieu pour les Lillois avant les touristes ».

Le projet Smaw, à Lille, sortira de terre fin 2018.
Le projet Smaw, à Lille, sortira de terre fin 2018. - Stéréographe

Outre 112 chambres, le « Mama » disposera d’un bar restaurant et d’un bar panoramique, le fameux « roof top ». « La carte du restaurant sera élaborée par le chef Guy Savoy et nous aurons aussi une scène où, deux ou trois fois par semaine, nous allons proposer des spectacles », poursuit Serge Trigano.

La promenade haute du projet Swam, à Lille.
La promenade haute du projet Swam, à Lille. - Stéréographe

Et l’arrivée d’un nouvel hôtel haut de gamme ravit Damien Castelain, président de la MEL, qui a d’ailleurs hérité de la compétence tourisme. « Pour les grands événements comme l’Euro, la métropole manquait d’offre d’hébergement, explique-t-il. Et avec sa future programmation, le stade Pierre-Mauroy devrait drainer de plus en plus de monde ».

Le restaurant panoramique du projet Swam, à Lille.
Le restaurant panoramique du projet Swam, à Lille. - Stéréographe

L’architecte du projet, Jérôme de Alzua, prophétise le succès de la promenade haute « offrant une vue à 360° sur la ville », entre le parc Matisse et le Vieux-Lille. Et ceux qui ne sont pas sensibles au paysage pourront se replier dans les 2.000m² de commerces, ou aller manger un bout dans le restaurant gastronomique panoramique.