Calais: Le général Piquemal radié par le ministère de la Défense

ARMÉE L’ancien général des paras Christian Piquemal a été sanctionné à la suite de sa participation à une manifestation Pegida à Calais…

Olivier Aballain

— 

Procès à Boulogne-sur-Mer du général Christian Piquemal.
Procès à Boulogne-sur-Mer du général Christian Piquemal. — M.Libert / 20 Minutes

La justice a passé l’éponge, pas l’armée. L’ancien général parachutiste Christian Piquemal, qui avait participé à une manifestation anti-migrants interdite à Calais le 6 février, a été sanctionné par le ministère de la Défense. Selon Le Figaro, qui révèle l’information sur son site internet ce mercredi, sa radiation du corps des généraux de réserve a été signée le 23 août.

>> A lire aussi : Calais: Le Drian envoie l'ex-général Piquemal au conseil de discipline

La procédure disciplinaire avait été lancée en mars par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Entendu en juin par le conseil supérieur de l’armée de terre, Christian Piquemal espérait être blanchi par ses pairs après l’avoir été par la justice.

Il va perdre quelques avantages

Le 26 mai, le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer avait relaxé l’ancien général, faute d’avoir pu prouver qu’il avait organisé la manifestation interdite, puis sciemment ignoré les injonctions des autorités.

Mais le ministère de la Défense reprochait encore au général un manquement au devoir de réserve imposé aux militaires. Gradé « en 2e section », un régime de réserve (militaires qui se tiennent à disposition de l’armée en cas de besoin), Christian Piquemal n’échappait pas à cette injonction au silence public.

En réaction à cette radiation, le général a dénoncé, sur lefigaro.fr, une « décision injuste et injustifiée, excessive et disproportionnée » qu’il compte contester devant le Conseil d’État.

Christian Piquemal a par ailleurs perdu, avec son statut de général de 2e section, le droit de porter son uniforme, et quelques avantages pécuniaires (abattement fiscal sur sa solde, réduction SNCF).