Nord: Dix ans de prison pour le meurtrier d’un jeune espoir du LOSC

JUSTICE Le jeune footballeur Molami Bokoto avait été tué d’un coup de couteau en 2011 pour une histoire de drogue…

Mikael Libert

— 

Illustration justice.
Illustration justice. — M.LIBERT/20 MINUTES

Lundi, la Cour d’assises de Douai, dans le Nord, a condamné à dix ans de prison un homme pour le meurtre d’un jeune ex-pensionnaire du centre de formation du LOSC rapporte la Voix du Nord.

Pour un sachet de cannabis

Les faits remontent au 20 décembre 2011. Accompagnés chacun de plusieurs amis, la victime et l’accusé s’étaient donné rendez-vous à Marcq-en-Barœul pour finaliser une transaction de stupéfiants. En l’occurrence du cannabis. L’accusé était le vendeur et Molami Bokoto l’acheteur. Mais une dispute a éclaté à propos du prix de la marchandise. Les deux groupes en sont venus aux mains et, dans la bagarre, le joueur de foot a été poignardé par l’accusé.

>> A lire aussi : Lille est le deuxième centre de formation le plus rentable d'Europe

Devant la cour, le mis en cause a regretté son geste, et assuré n’avoir jamais voulu la mort du jeune homme âgé à l’époque de 21 ans. Après avoir passé plus de deux ans en détention provisoire, l’accusé avait été remis en liberté dans l’attente de son procès et gagné le sud de la France où il est devenu poissonnier.

L’intention de tuer

Le procureur, lui, n’a pas été sensible aux remords et aux excuses de l’accusé. Il avait requis dix ans de prison et demandé que la cour retienne l’intention de tuer. Dans son verdict, la Cour d’assises a suivi l’avocat général sur ces deux points.