Calais: Les CRS interviennent pour neutraliser l'exercice attentat

TERRORISME Une femme a été interpellée par des CRS au port de Calais, alors qu'elle participait à un exercice de sécurité...

Olivier Aballain

— 

Au terminal ferries du port de Calais
Au terminal ferries du port de Calais — S. Acalay / SIPA

L’exercice alerte attentat aurait pu se transformer en véritable catastrophe. Le journal Nord Littoral rapporte la grosse frayeur vécue vendredi 30 septembre, au port de Calais. Une femme y a été vue en train de se faire remettre une arme à l’entrée, à l’occasion d’un entraînement des services de sécurité.

Problème : Un employé du port, consciencieux, a repéré le manège et alerté une compagnie de CRS qui circulait à proximité. Deuxième problème : Les agents des forces de l’ordre n’étaient pas au courant de l’exercice en cours.

« Elle aurait pu se prendre une balle en pleine tête »

Les CRS sont donc intervenus pour intercepter la fausse terroriste (devenue vraie suspecte), sur le quai d’embarquement des ferries. « On a frôlé la catastrophe », résume David Létendart, élu au comité hygiène et sécurité (CHSCT) du port de Calais, qui précise que sa collègue « cobaye » n’a pris conscience qu’après les faits « qu’elle aurait pu se prendre une balle en pleine tête ».

>> A lire aussi : Migrants, les anglais plantent de nouvelles clôtures à Calais

Heureusement les forces de l’ordre ont fait preuve de sang-froid, et l’employée a été suffisamment persuasive pour les convaincre de la réalité de l’exercice en cours.

En attendant, l’élu au CHSCT s’étonne de voir un exercice programmé « en pleine journée » et réclame des « mesures correctives »