Lille: Sniff, les rhinocéros blancs lillois sont partis

ANIMAUX Les deux rhinocéros blancs du zoo de Lille ont été transférés dans d’autres parcs européens, mais deux autres doivent arriver cet hiver…

Gilles Durand

— 

Le départ des rhinocéros du zoo de Lille.
Le départ des rhinocéros du zoo de Lille. — Zoo de Lille

Un déménagement qui ne passe pas inaperçu. Les deux mâles rhinocéros blancs du zoo de Lille sont partis vers d’autres cieux, en début de semaine. Après cinq ans passés dans le Nord, ils ont rejoint d’autres parcs. L’un baptisé Gus (ou Flannery, son nom officiel) est arrivé aux Pays-Bas et l’autre, nommé Kimba, le Zoologischer Garten de Schwerin en Allemagne.

Deux tonnes et demie chacun

Il a fallu une grue, un transporteur agréé poids lourd et des caisses adaptées pour embarquer les animaux, raconte la mairie de Lille, dans un communiqué envoyé jeudi à la presse. Il faut dire qu’à 8 ans, les deux rhinos pèsent 2 tonnes et demie chacun.

>> A lire aussi : Lille aide les rhinocéros en danger

Ils n’étaient que de passage à Lille pour leur adolescence. Ces deux demi-frères étaient arrivés à Lille en 2011, à l’âge de trois ans.

Deux nouveaux mâles, cet hiver

Ce transfert intervient dans le cadre duProgramme d’élevage européen (EEP) de l’espèce, pour lequel le zoo de Lille joue le rôle de « pouponnière » en accueillant de jeunes mâles immatures. Mais pas d’inquiétude, deux nouveaux individus doivent arriver cet hiver au zoo, annonce la mairie. Le premier, en décembre, en provenance de Münster, en Allemagne et le second, un peu plus tard, du zoo de la Boissière, près de Nantes.

Lille, le 14 mars 2012. Flannery et Kimba, deux jeunes rhinocŽros blancs, ont ŽtŽ accueillis en avril 2011 par le parc zoologique municipal dans le cadre du programme d'Žlevage europŽen (EEP).
Lille, le 14 mars 2012. Flannery et Kimba, deux jeunes rhinocŽros blancs, ont ŽtŽ accueillis en avril 2011 par le parc zoologique municipal dans le cadre du programme d'Žlevage europŽen (EEP). - M.LIBERT/20 MINUTES

Parvenus à l’âge adulte, ces derniers partiront, comme Gus et Kimba, rejoindre des femelles dans le but d’assurer la survie de l’espèce en captivité. Le rhinocéros blanc est une espèce en danger, victime de braconnage dans les réserves sud-africaines.